ACTUS LOCALESECONOMIE

Un supermarché où le client est aussi le propriétaire

Photo d’illustration © TS

L’association Tama’api Coop a été créée au mois d’octobre 2016. Son objectif : créer un supermarché dont le client en est aussi le propriétaire. En échange de quelques heures de travail par mois et de l’achat d’une action, vous pourrez avoir des produits naturels à des prix réduits. Explications.

C’est un supermarché d’un genre nouveau que l’association Tama’api Coop souhaite mettre en place à Tahiti. Cette petite surface appartiendra à ses clients. En échange d’un travail de quelques heures (environ deux ou trois heures par mois) et de l’achat d’une action, le client également propriétaire, appelé un sociétaire, pourra accéder à des produits locaux « les plus naturels possibles » à un prix très accessible. Cette forme de supermarché se rapproche d’une coopérative d’acheteurs. Les initiateurs du projet s’appuient sur l’expérience de la Park Sloap Coop de Brooklyn où 16 000 sociétaires en échange de mettre la main à la pâte ont accès à des produits bio ou issus du commerce équitable. Un supermarché participatif du même genre vient d’ouvrir ses portes en France : La Louve qui a déjà 3 000 sociétaires. C’est en discutant avec un ami qui vit à New York et qui se fournit auprès d’une Coop que l’idée est venue à Charles Lambert, le président de l’association Tama’api Coop, d’installer ce genre de structure à Tahiti. Ce qui lui plaît ce sont les valeurs véhiculés par ce supermarché participatif.

La structure fonctionnera de manière démocratique : l’ensemble des décisions seront prises par les sociétaires. Des groupes de travail vont être réunis pour plancher sur le fonctionnement du supermarché, sa logistique, le stockage, le business plan, etc. Aujourd’hui, l’association n’en est qu’à la première étape, celle de l’information et espère attirer du monde pour concrétiser rapidement le projet.  Ce supermarché participatif pourrait ouvrir ses portes dans un an. Le nombre de sociétaires nécessaires pour que ça marche ou encore le prix de l’action à acheter n’ont pas encore été déterminés. Les objectifs par contre sont très clairs, comme l’explique Charles Lambert, pour qui, ce projet est « un pari sur l’avenir ».

Une réunion publique est organisée au presbytère de la cathédrale de Papeete le 24 janvier prochain à 18h.

Contacts : tamaapi.coop@gmail.com ou 87 37 34 28.

 

 

Article précedent

Des centaines de milliers d'Américains défilent contre Trump

Article suivant

Des remèdes à base de peau d'éléphants, nouvelle mode en Birmanie

1 Commentaire

  1. Tiare
    21 janvier 2017 à 11h36 — Répondre

    Très bien ce nouveau type de supermarché, comme quoi il est bon pour nous Polynésiens de s’inspirer de ce qui se fait de bien de l’étranger , qui fonctionne et le transposer ici.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un supermarché où le client est aussi le propriétaire