ACTUS LOCALESEDUCATIONNON CLASSÉ

Une cagnotte pour le petit-déjeuner des élèves du collège Henri Hiro

Des élèves qui arrivent en cours le ventre vide, et qui ont des difficultés à se concentrer en attendant le déjeuner. Pour les aider, le collège Henri Hiro et son foyer socio-éducatif distribuent des casse-croûtes chaque matin à plus de 250 collégiens. Une cagnotte est désormais ouverte sur le site de la fondation Anavai pour aider l’établissement de Faa’a à assurer la préparation et la distribution de ces petits-déjeuners dans de meilleures conditions.

Le financement participatif à défaut de subventions. Le collège Henri Hiro et son foyer socio-éducatif, structuré en association, se sont rapprochés de la fondation Anavai pour organiser une cagnotte pendant les deux prochains mois. Le but : équiper un local où pourraient être préparés des petits-déjeuners. L’établissement de Faa’a, qui compte 530 élèves dont 70% sont issus de milieux défavorisés, propose déjà, depuis l’année dernière des casse-croûtes, distribués entre 6h30 et 7 heures, avant les cours. L’initiative qui a trouvé son public : 250 collégiens, qui arrivaient jusqu’alors en cours le ventre vide, profitent de ces barres de chocolat ou tranches de fromage dans un morceau de pain. Et le chiffre ne cesse d’augmenter.  « Il y a un réel besoin. Ils ont pris l’habitude de trouver à leur disposition ces petits-déjeuners« , explique la principale. Sauf que le collège ne dispose pas de réfectoire, et a donc besoin d’aménager une salle « appropriée » pour préparer ces collations. Réfrigérateur, éviers à deux bacs, four à chaleur, table, armoires pour ranger les denrées… Pour la principale Christine Guillots, les 450 000 francs qui sont espérés serviront avant tout à assurer l’hygiène de cette préparation et sécuriser les denrées :

À terme, « lorsque l’on sera mieux installés et équipés », les casse-croûtes pourront être diversifiés. « On pourrait prendre de la pâte à tartiner ou faire aussi réchauffer des pains au chocolat et des croissants pour changer un peu s’il on a un four », annonce Christine Guillots.

Pour faire un don, rendez-vous sur le site de la fondation Anavai avant le 23 novembre. Le don au profit d’une fondation est déductible fiscalement et permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 40%. Pour plus d’information : [email protected]

Article précedent

LA PASSION DU VIN 23/09/22

Article suivant

Stream event Tahiti : "tout ce qui nous importe, c'est de défendre la cause animale"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Une cagnotte pour le petit-déjeuner des élèves du collège Henri Hiro