ACTUS LOCALESECONOMIE

Au bon souvenir des thoniers de Fujian Shipbuilding

Dans un communiqué, la présidence a relayé ce weekend la rencontre entre Edouard Fritch et le vice-gouverneur de la province de Fujian et sa délégation actuellement en visite au fenua. Vice-gouverneur qui a tenu à rappeler « les relations de coopération dans les années 2000 pour la construction de navires de pêche ». Comment oublier, en effet, la construction des thoniers chinois de Tahiti Nui Rava’ai…

Dans un communiqué diffusé dimanche, la présidence a rendu compte de la rencontre, samedi soir à la Présidence, entre le président Edouard Fritch et le vice-gouverneur de la province de Fujian et sa délégation, actuellement en visite en Polynésie française. Selon la présidence, le vice-gouverneur s’est dit « impressionné par la qualité de notre environnement«  mais a surtout « rappelé que Fujian et la Polynésie avaient déjà des relations de coopération dans les années 2000 pour la construction de navires de pêche« . Difficile d’oublier, en effet, que le Fujian South East Shipyard du groupe Fujian Shipbuidling s’était occupé de la construction des thoniers chinois de la tristement célèbre SEM Tahiti Nui Rava’ai début 2000. Un épisode largement épinglé par la chambre territoriale des comptes (CTC) dans son rapport édifiant sur l’achat de ces thoniers : Problèmes de prix dans l’attribution des marchés, livraisons en retard, travaux complémentaires non prévus sur les thoniers, et enfin nombreuses malfaçons qui ont conduit la SEM à ne jamais régler la totalité de la facture au Fujian South East Shipyard. Pas sûr qu’il ait été très opportun de remettre cette « coopération » sur le tapis…

Article précedent

Les cas de dengue repartent à la hausse

Article suivant

Jean-Marc Mocellin à la tête de NC tourisme province Sud

2 Commentaires

  1. Tiare 1
    29 mai 2017 à 10h36 — Répondre

    Coopération à ne surtout pas remettre sur le tapis en ce qui concerne les thoniers et…. les bus si je peux me permettre.Apparemment les erreurs du passé n’ont pas servi au gouvernement pour se remettre en question et faire des choix plus tangibles.Encore un marché de dupes, « une coopération à deux balles »,où il y a plus à perdre qu’à gagner.

  2. Tiare 1
    29 mai 2017 à 11h53 — Répondre

    Le vice-gouverneur se dit « impressionné par la qualité de notre environnement », sûr que chez nous l’air est plus respirable qu’en Chine, on voit notre beau ciel bleu, les oiseaux voler… On devine toutefois qu’il n’a pas eu droit à un tour de l’île « en bus chinois » de préférence, afin qu’il se rende compte de visu de ce qu’est que la vraie mais triste réalité. C’est très sale et très moche. (A moins que ses critères d’appréciation ne se résument à ça).

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Au bon souvenir des thoniers de Fujian Shipbuilding