ACTUS LOCALESECONOMIESANTÉSOCIÉTÉ

Coronavirus : les consommateurs font leurs provisions

©Wallis Gleize

Depuis l’annonce hier du premier cas de coronavirus en Polynésie, certains consommateurs ont commencé à se précipiter dans les supermarchés afin de faire des provisions.

24 heures après l’annonce du premier cas de coronavirus en Polynésie, de nombreuses familles se sont précipitées dans les grandes surfaces. Leur seule et unique préoccupation : être capable de tenir plusieurs jours ou plusieurs semaines chez eux en cas de quarantaine.

« Il vaut mieux être prévoyant »

Au rayon surgelés,  nous rencontrons une mère de famille, le caddie plein à ras bord, qui suite à l’annonce d’hier a décidé de prendre ses précautions « Avec cette annonce là, il vaut mieux être prévoyant »

« Je me suis préparée il y a déjà trois mois »

Si de nombreux clients ont changé leur comportement d’achat, d’autres ont déjà anticipé ce phénomène « donc j’ai préparé les vivres au cas où », confie Clotilde, une cliente.

Toutefois, pour d’autres clients cette annonce ne change en rien leurs habitudes « C’est comme la grippe A, ça passera. Personnellement, je fais mes courses comme d’habitude, ça ne change strictement rien à ma vie » explique un client.

Les pâtes, le riz et les conserves sont très prisés depuis hier dans les rayons des supermarchés. Un supermarché basé à Faa’a a même constaté une « augmentation » de ses ventes sur les produits de première nécessité  depuis l’annonce d’Édouard Fritch, nous confie un responsable des achats.

Pourrait-on parler de pénurie ?

« Il n’y a aucune raison de paniquer sur la disponibilité, l’approvisionnement et la gestion des stocks. Il peut y avoir des ruptures mais pas de pénurie » assure un responsable des achats dans un supermarché à Faa’a.

Reste à savoir, si d’autres cas de coronavirus sont confirmés en Polynésie, comment les magasins parviendront à gérer leur stock.

À Carrefour Faa’a, en tout cas, les ruées de mercredi laissait encore quelques traces sur les étagères ce jeudi midi. Mais les employés l’assurent : « des pâtes, du riz et des conserves, il y en a plein en réserve ».

Les caissières, elles, préfèrent rire de la situation. Mais certaines ont tout de même pris leurs précautions.

Article précedent

Communiqué officiel ! Report du FESTIVAL DES ILES 2020

Article suivant

Surf : la WSL stoppe la Papara Pro et tous ses événements du mois de mars

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Coronavirus : les consommateurs font leurs provisions