ACTUS LOCALESECONOMIESECTEUR PRIMAIRE

Défiscalisation nationale pour 3 navires de Vini Vini

Bercy a donné son feu vert à la défiscalisation de trois navires de pêche de la société Vini Vini. Un investissement de plus de 571 millions de Fcfp, sur lequel l’État accorde une réduction fiscale de plus de 218 millions. L’entreprise de la famille Ching prévoit de construire 15 autres navires de pêche dans les années à venir.

Vini Vini monte en puissance avec d’ambitieux plans : après la mise en service du Vini Vini X en juillet dernier, les numéros XI et XII prendront la mer en 2021. Des palangriers en aluminium de 19,50m, d’une capacité de 14 tonnes, construits au fenua par Technimarine, et destinés à la pêche au meka. Tous trois ont bénéficié de la défiscalisation locale, à hauteur de 57 millions de Fcfp par bateau, et c’est à présent la défiscalisation nationale qui va prendre effet, cette fois à hauteur de 72,9 millions de francs par navire. Les Vini Vini XI et XII seront mis en service en mars et décembre 2021.

Un programme d’investissement de 15 navires supplémentaires

Vini Vini, dont la flotte compte aujourd’hui 16 navires, voit encore plus grand. Son plan de développement initié en 2017 montre trois tranches supplémentaires de 5 navires chacune. Pour chaque nouveau bateau mis en service, ce sont 5 emplois créés en Polynésie.

Tourisme nautique et transport bénéficient aussi de la défiscalisation nationale

Archipels Croisières a également reçu un agrément, indique un communiqué du Haut-commissariat, pour deux nouveaux navires et une réduction fiscale de 145,3 millions sur un investissement de 323,2 millions (17 salariés, 4 nouveaux emplois à créer). Il en va de même pour 3 navires de Private Charter Tahiti, avec une réduction fiscale de 52,4 millions pour un investissement de 173,3 millions (7 salariés, 1 emploi à créer).

Dans le transport, après l’octroi de deux premières aides fiscales nationales pour l’acquisition de 153 bus, l’État poursuit son soutien au secteur du transport avec une nouvelle aide fiscale accordée à la société Réseau de transport en commun de Tahiti (RTCT) pour l’acquisition de 87 bus. Cette deuxième tranche d’acquisition s’inscrit dans un projet global d’achat de 240 bus. Le coût de l’investissement agréé s’élève à 1,1 milliard Fcfp sur un montant global d’investissement de 3,2 milliards Fcfp. La réduction d’impôt consentie se chiffre à 497,5 millions Fcfp. La société disposera à terme de 275 salariés.

 

 

 

 

 

Article précedent

Grève chez Carrefour : entre 40% et 60% de mobilisation

Article suivant

Le Pays modifie ses aides à la création audiovisuelle pour inclure le cinéma

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Défiscalisation nationale pour 3 navires de Vini Vini