ACTUS LOCALESECONOMIE

Dépenses de l’État : 186,3 milliards en 2019

En 2019, l’État a consacré 96,3 milliards Fcfp à l’accompagnement de la collectivité, majoritairement en faveur de l’éducation, 13,4 milliards aux communes, et 76,5 milliards à l’exercice de ses propres compétences.

C’est 1,5 milliard Fcfp de moins qu’en 2018, la plus faste des dix dernières années. L’État a dépensé 186,3 milliards au fenua en 2019. À titre de comparaison, le budget primitif du Pays pour cette année 2019 était de 167,4 milliards.

©HCPF

52% de ce montant, soit 96,6 milliards, est consacré au soutien des compétences de la Polynésie. C’est l’éducation qui en consomme la majeure partie (64,9 milliards), avec la rémunération de 5 734 agents. Le reste est versé au titre des engagements contractuels de l’État (dotation globale d’autonomie, contrat de projets, fonds exceptionnel d’investissement, RSPF, investissements prioritaires). On peut notamment citer les dépenses d’infrastructures (4,9 milliards), de santé (2,5 milliards) et de logement (453,5 millions).

En second lieu, l’État consacre 41% de ses dépenses globales (76,5 milliards Fcfp) à l’exercice de ses propres compétences. Justice, sécurité, enseignement supérieures et recherche représentent 35,8 milliards Fcfp. L’essentiel des dépenses de l’État est consacré à la rémunération de ses 10 321 agents fonctionnaires et contractuels. Enfin, le reste est constitué des pensions civiles et militaires (27,1 milliards) et des dépenses propres des administrations de l’État.

Enfin, 13,4 milliards Fcfp (7% des dépenses globales, en hausse de 370 millions) viennent appuyer les compétences des communes, tant en fonctionnement qu’en investissement. Il s’agit par exemple des constructions et rénovations des équipements scolaires et municipaux, ou des aides à l’adduction en eau potable et au traitement des déchets.

La défiscalisation nationale a représenté une aide de 15,2 milliards Fcfp en 2019, répartis sur 8 programmes d’investissement, dans les transports, le logement, la téléphonie mobile et le tourisme nautique.

Avec communiqué

Article précedent

Nouvelle-Calédonie : la suspension des vols internationaux prolongée jusqu'au 31 juillet 2021

Article suivant

Escroquerie : trois ans de prison pour « une parenthèse enchantée » à Bora Bora

1 Commentaire

  1. Microstring
    10 novembre 2020 à 5h34 — Répondre

    En lisant ces dépenses de l’Etat, la Polynésie française a-t-elle les moyens de son indépendance ?
    Un budget supérieur à celui du Pays…

Laisser un commentaire

PARTAGER

Dépenses de l’État : 186,3 milliards en 2019