ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIESANTÉ

Nouvelle-Calédonie : la suspension des vols internationaux prolongée jusqu’au 31 juillet 2021

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie vient d’annoncer que les vols internationaux au départ et à l’arrivée de la Tontouta seraient suspendus au moins jusqu’au mois d’août de l’année prochaine. La quatorzaine obligatoire est maintenue pour tous les voyageurs sur les rares vols depuis la métropole ou la Polynésie.

C’est le quotidien local Les Nouvelles Calédoniennes qui a annoncé la nouvelle, qui n’est pas une surprise à Nouméa. Cette prolongation permettrait « notamment d’éviter que les gens achètent des billets d’avion qui ne pourront pas être honorés », a expliqué Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement calédonien. Le membre de l’exécutif en charge de l’économie a pointé que « ce n’est pas le moment de partir en vacances à l’extérieur, il y beaucoup de belles choses à voir en Nouvelle-Calédonie ». Comme le précisent Les Nouvelles Calédoniennes, cette mesure « ne concerne bien sûr pas les rotations vers Wallis-et-Futuna », autre territoire pour l’instant épargné par le Covid-19. Comme c’était le cas ces derniers mois, certains vols commerciaux vers la Métropole et, plus rarement, vers la Polynésie française, resteront programmés, de même que les vols de rapatriement.

Pour rappel, la Nouvelle-Calédonie a fermé ses frontières depuis le 20 mars 2020, au même moment que la Polynésie Française. Mais la réouverture du ciel, plusieurs fois reportée sans être réellement envisagée, n’a jamais eu lieu. Les autorités semblent attendre la levée du risque sanitaire, par exemple grâce à une vaccination de la population contre le Covid-19. Les voyageurs vers la Nouvelle-Calédonie doivent justifier d’un motif de visite impérieux (retour au pays, rapatriement sanitaire, mission professionnelle importante, mais pas de motif de « reprise économique » comme au fenua) et subir une quatorzaine stricte dans un lieu dédié, encadré par les autorités. Ils doivent en plus fournir un test négatif avant l’embarquement vers Nouméa et avant leur sortie de quatorzaine dans le pays. Un protocole sanitaire qui a permis à la Nouvelle-Calédonie, territoire dont l’économie est basée sur l’activité minière et métallurgique plutôt que sur le tourisme, d’être épargné par la pandémie. Seuls 29 cas ont été détectés depuis le mois de mars, pour beaucoup avant la sortie de quatorzaine, et sans réelle circulation du virus dans la population.

Article précedent

Contrôles du respect des mesures sanitaires : le bilan du weekend

Article suivant

Dépenses de l’État : 186,3 milliards en 2019

1 Commentaire

  1. Microstring
    10 novembre 2020 à 5h31 — Répondre

    A méditer!!! Là-bas, on vit sans masque et l’activité économique n’est pas trop impactée.
    Ici à Tahiti, nous avons des Politiciens qui se soumettent aux arguments des grands argentiers, hôteliers et compagnies d’aviation. Résultat : plus de 10 000 cas de malades de la Covid-19 et une quarantaine de morts. Et ce n’est que le début…
    Je trouve cela criminel de la part de nos élus alors que nous étions Covid free.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Nouvelle-Calédonie : la suspension des vols internationaux prolongée jusqu’au 31 juillet 2021