ACTUS LOCALESLÉGISLATIVESNOUVELLE-CALEDONIEPOLITIQUE

En Nouvelle-Calédonie, les anti-indépendantistes investis par Ensemble ! remportent le scrutin

Philippe Dunoyer et Nicolas Metzdorf, candidats non indépendantistes investis par Ensemble !, ont remporté le second tour des législatives face aux indépendantistes du FLNKS, soutenus par la NUPES. Le taux de participation est en hausse. Les explications de notre partenaire Outremer 360°.

En Nouvelle-Calédonie, la confédération réunie autour d’Emmanuel Macron sauve les meubles. Dans la 1ère circonscription (Nouméa, îles des Pins et îles Loyauté), le député sortant est réélu avec 66,4% des suffrages exprimés. Malgré un sursaut de participation dans les îles, majoritairement indépendantistes, son adversaire du FLNKS Walisaune Wahetra n’a pas pu rattraper son retard (33,60%).

Descendant du premier maire élu de Nouméa, Philippe Dunoyer enregistre 86,18% des suffrages dans la capitale calédonienne. « Ce sera pour l’ensemble des Calédoniens que je vais m’engager pour les cinq prochaines années » a réagi le député réélu Philippe Dunoyer.

Dans la seconde circonscription, regroupant toutes les communes de la Grande Terre sauf Nouméa, c’est le jeune maire de La Foa, Nicolas Metzdorf qui s’est imposé avec 55,55% des suffrages. Sans surprise, il réalise ses meilleurs scores dans les communes de l’agglomération nouméenne, les plus peuplées de l’archipel et majoritairement non indépendantistes. Les communes du Nord et de l’Est, acquises aux indépendantistes, ne font cependant pas le poids démographiquement.

« Je pense qu’on n’a pas démérité, on a simplement manqué de temps pour véritablement lever l’ensemble des gens » a déclaré le candidat battu Gérard Reigner (44,45%). « Désormais, le plus beau reste à faire : écrire l’avenir, le construire ensemble, réformer le pays et avancer » a déclaré Nicolas Metzdorf à l’issue du scrutin. Élu maire de La Foa en 2020, il a salué « une belle mobilisation loyaliste » et assuré aux électeurs indépendantistes qu’il serait « aussi leur député ». « Les maires et communes indépendantistes pourront compter sur moi ».

Après les bons scores d’Emmanuel Macron à la présidentielle, c’est donc sans surprise que les candidats non indépendantistes investis par Ensemble ! remportent le scrutin législatif calédonien. Les deux candidats ont aussi bénéficié d’une large union de quatre partis non indépendantistes, ainsi que du report de voix de leurs adversaires du Rassemblement-LR, également non indépendantistes mais pas qualifiés au second tour.

Depuis 1986, les indépendantistes n’ont jamais réussi à gagner une élection législative et dénoncent un découpage entré en vigueur cette année-là. Le dernier député indépendantiste à avoir siéger au Palais Bourbon est Rock Pidjiot. Côté participation, un léger mieux : il était estimé à 34,46% à 17h (heure locale) contre 32,51% au premier tour (définitif).

Article précedent

Législatives : Emmanuel Macron perd sa majorité absolue

Article suivant

Législatives : tous les résultats, commune par commune, archipel par archipel

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

En Nouvelle-Calédonie, les anti-indépendantistes investis par Ensemble ! remportent le scrutin