ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Fangatau trop divisée pour boucler son budget

Paralysée par une bataille politique entre sa maire actuelle et son ancien tavana, la commune associée de Fangatau, aux Tuamotu, a été incapable de voter son budget 2017. Conformément à la loi, l’État s’est saisi du dossier et a établi le budget de la commune.

Le 22 mars dernier, Mareta Mapu, la maire de Fangatau, a présenté des projets de budgets pour cette année 2017, mais le conseil municipal les a rejetés. Le haut-commissaire a donc saisi la chambre territoriale des comptes et après examen de la situation, il a « réglé et rendu exécutoire le budget principal et le budget annexe de l’électricité » par un arrêté daté du 31 mai, précise la juridiction.

Sans être explicite, la CTC explique que « le défaut d’adoption du budget trouve son origine dans des motifs extérieurs à la situation financière de la collectivité ». Les projets de budgets ont été rejetés par sept voix contre quatre. La maire de la commune associée de Fangatau a donc perdu sa majorité depuis son élection en 2014. D’après nos informations, l’ancien tavana, Raymond Voirin, de la commune de Fakahina, souhaite revenir au pouvoir et il a réussi à obtenir le soutien de plusieurs élus de son île, qui avaient voté pour Mareta Mapu, de Fangatau, il y a trois ans.

Malgré ces querelles internes, la commune associée a désormais un budget, mais la chambre territoriale des comptes rappelle qu’elle « n’a pas vocation à se substituer au conseil municipal pour les opérations d’investissement nouvelles ». Pour « compléter ou adapter les inscriptions budgétaires », il faudra que les élus du conseil municipal réussissent à s’entendre.

Article précedent

Le lieutenant-colonel Attia, première femme à la tête du RSMA

Article suivant

Le suspect du meurtre de Paea déféré samedi

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Fangatau trop divisée pour boucler son budget