ACTUS LOCALESÉCONOMIESANTÉTOURISMETRANSPORTS

French bee : pas de vols jusqu’au 30 avril

Mercredi dernier French bee annonçait suspendre ses vols pour deux semaines. Mais aujourd’hui, French bee annonce la prolongation de cet arrêt de la desserte de la Polynésie, au moins jusqu’au 30 avril. 

Dans son communiqué, la compagnie French bee explique « faire face à une situation extrêmement difficile, liée à une crise mondiale d’une gravité exceptionnelle » et « être dans l’obligation de suspendre ses vols de et vers la Polynésie française. »

Ainsi, sont concernés les vols au départ et à destination de Tahiti : tous les vols initialement programmés entre le 28 mars et le 30 avril 2020 sont annulés.

Également concernés les vols au départ/à destination de San Francisco : tous les vols initialement programmés entre le 12 avril et le 30 avril 2020 sont annulés.

« La priorité absolue de la compagnie reste d’assurer la santé et la sécurité de ses personnels et de ses passagers en France métropolitaine, dans les territoires ultramarins et sur l’ensemble
des destinations qu’elle dessert. French bee a mis en place, en étroite coordination avec les autorités sanitaires françaises, des procédures strictes visant à protéger ses personnels et
passagers de la propagation du Covid-19″, indique par ailleurs la compagnie low cost.

Suite au discours du Président de la République la semaine dernière, French bee avait déjà annoncé suspendre sa desserte vers Papeete du 18 mars 2020 jusqu’au 3 avril 2020 inclus.

Article précedent

On a dit "confinement", pas "cons finis" - Edito 24/03/2020

Article suivant

Journal de 7:30, le 24/03/2020

5 Commentaires

  1. Luc
    24 mars 2020 à 15h25 — Répondre

    Hâte de retrouver cette compagnie a Tahiti.

  2. Olivier
    24 mars 2020 à 20h48 — Répondre

    French Bee est la seule compagnie à avoir annoncé la poursuite de quelques vols avant de les annuler en dernière minute. Cela sans proposer à ses voyageurs résidents actuellement en Europe une solution de retour! Pire, elle a communiqué sur des accords de rapatriement (via d’autres compagnies) qui n’ont jamais existé. Comportement voyou laissant au moins une cinquantaine de polynésiens loin des leurs et parfois dans des situations compliquées. Bravo Air France et ATN pour le service même dans les moments difficiles.

  3. 25 mars 2020 à 7h57 — Répondre

    Tiens voilà ce qui arrive pour tous ceux qui ont voulu économiser 10 à 15 milles francs en choisissant French Bee, la compagnie Low cost a carrément laisser tomber ses clients qui avaient un contrat avec French Bee pour un voyage aller-retour Paris-PPT-Paris, ou l’inverse, et bien French Bee s’en lave les mains et renvoie la « patate chaude » à ATN, c’est pas beau ça ? Il reste des voyageurs Polynésiens désirant rentrer au fenua, comme il reste à Papeete des métropolitains qui aimeraient retourner chez eux, qu’est ce que l’on fait à tous les niveaux ? Il semble qu’ATN va se trouver dans l’obligation de « sauver » les naufragés de French Bee, la compagnie au Tiarei doit demander un défraiement à French Bee pour ce « sauvetage » qui coûte cher, le gouvernement local et l’Etat devraient également mettre la main à la poche, c’est la moindre des choses. Quid d’Air France dans l’affaire ? Quand on sera sorti d’affaires avec le Covid, il serait préférable de faire confiance à notre compagnie qui est parfois bien décriée par les Polynésiens, le service a un coût ne l’oublions pas…

  4. MARITERAGI Karine
    25 mars 2020 à 9h52 — Répondre

    Que de mensonges ! Ce qui est bien avec cette crise sanitaire c’est que nous voyons la réelle qualité de cette compagnie aérienne. Ils ont abandonné tout simplement et sans prévenir et pire ils ont envoyé un mail pour informer le passager de se rendre à l’aéroport dvt leurs bureaux et d’attendre l’ouverture. Ma sœur s’est dit quil fallait faire confiance et cest ce qu’elle a fait et personne, aucun mail, rien. Cest inadmissible pour ne pas dire  » dégueulasse » . Voila pourquoi leurs prix sont si attractifs mais devant cette crise mondiale ils ont plié bagage sans se soucier des passagers quils ont envoyés dans les pays étrangers. On a vu ce quils valent en réalité et on s’en souviendra, la Polynésie s’en souviendra. Cest le côté positif de cette situation. Merci .

  5. vincent MUCHERIE
    2 avril 2020 à 8h47 — Répondre

    SOYONS REALISTES ET PRAGMATIQUES ….!!!!
    « Le Beurre , l’argent du Beurre et le Cul de la fermière ,,,!!!  » Cela n’existe pas …!!!
    FRENCH BEE à permis une forte augmentation du développement touristique du FENUA depuis l’ouverture de sa ligne . A ce titre , il est devenu un partenaire incontournable de ce développement touristique attendu par tous les Polynésiens .
    D’autre part , il a incité les compagnies existantes , soit à ajuster leurs tarifs , soit à proposer une nouvelle différenciation par l’amélioration des services rendus pour ceux qui le préfèrent .
    Cependant , il est évident que , dans cette période de crise extrême et unique , il y a eu de nombreuses erreurs de communication que j’ai moi même subies .;;!!!
    Préférant prolonger mon séjour au FENUA , ils ont acceptés , après plusieurs relances , de me faire un avoir sur mon vol de retour valable pendant 12 mois .

Laisser un commentaire

PARTAGER

French bee : pas de vols jusqu’au 30 avril