ACTUS LOCALESSOCIAL

Grève des pompiers d’ADT : Questions d’argent

Les syndicats ont rencontré le haut-commissaire mercredi dans le cadre des négociations sur la grève des pompiers de l’aéroport. « Il y a une ouverture », affirment-ils. Pour autant, le point d’achoppement se situe au niveau des revendications salariales des pompiers.

Après le ministre des Transports, les syndicats CSTP-FO et O oe to oe rima ont rencontré mercredi le haut-commissaire, René Bidal, concernant notamment les pompiers de l’Aéroport de Tahiti (ADT). Une rencontre qui « s’est très bien passée », affirme le secrétaire général de O oe to oe rima, Atonia Teriinohorai, avec une pointe d’ironie. Regrettant immédiatement « les menaces déguisées » du haut-commissaire concernant notamment les réquisitions des pompiers contournées par le dépôt de plusieurs arrêts maladies.

Mais le gros point bloquant est celui des rémunérations des pompiers de l’aéroport de Tahiti (ADT). Atonia Teriinohorai affirme qu’il y a une différence de traitement entre salariés. « D’autres personnes ont obtenu des augmentations de salaires grâce à d’autres syndicats ». Il demande de faire preuve « d’équité syndicale ». Taclé lundi sur TNTV par le directeur d’ADT sur le niveau de rémunération des pompiers, Atonia Teriinohorai rétorque que la rémunération du directeur d’ADT et ses avantages sont eux bien plus importants que la rémunération des pompiers.

Dès leur sortie de chez le haut-commissaire, le secrétaire général de O oe to oe rima a tout de même affirmé qu’il y avait «une ouverture ». Il a expliqué que le haut-commissaire, comme le ministre des Transports Luc Faatau, prendra contact avec la direction d’ADT pour reprendre les négociations

Rappelons que le syndicat a mis en exergue treize points de revendications tels que le respect de l’équité syndicale, le recrutement, l’accord d’établissement ou encore la suspension de l’organisation d’ADT jusqu’à la confirmation du renouvellement de la concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a en sa faveur.

Article précedent

Grèves des pompiers dans les îles : Ce qui bloque

Article suivant

Rugby : Faa’a remporte le choc de la 8e journée face à Pirae

12 Commentaires

  1. Teva
    17 mai 2017 à 20h42 — Répondre

    Il raconte vraiement n’importe quoi, comme s’il était anormal qu’un DG d’aéroport gagne plus que ses pompiers !!! C’est à mourrir de rire

  2. 18 mai 2017 à 5h56 — Répondre

    Il sourit, il rigole, il est heureux d’être le centre du monde alors que le nouveau président n’a pas voulu l’investir. Sa nuisance lui vaut sa place en haut de la pyramide. La chute n’en sera que plus haute.

  3. Iritahua
    18 mai 2017 à 7h35 — Répondre

    Si le directeur ne voudrai négocier, le valdinguer. Les ministres et le haut commissaire essaies de trouver une solution, il (directeur) arrose encore plus. Dans toute ma vie de travailleur, je n’avais jamais entendu une revendication de 200 000 XPF d’augmentation, lui même, quel est son salaire, ses primes et ses avantages.

  4. Bernadette Soubirou
    18 mai 2017 à 8h56 — Répondre

    le pompier le plus ancien (25 ans) touche 800 000 par mois sur 13 mois

  5. tama
    18 mai 2017 à 10h25 — Répondre

    le cancer sont les syndicalistes il faut voter des lois pour qu’ils reviennent a leur travail de base Les gas gagne plus de 200 000 F et ils pleurent .Beaucoup aimeraient touché 200 000 F .Les syndicats c’est comme DESH le jour ou ils ne seront plus la pour foutre la merde dans les entreprises le travail reviendra

    • Bernadette Soubirou
      18 mai 2017 à 11h20 — Répondre

      Ce sont de vrais terroristes. En plus le Pays paie ces fonctionnaires et les met à disposition des syndicats. Ils sont cool et ont tout le temps de faire d’autres boulots (non salariés bien sur ou au nom de leurs enfants…)

  6. RQ
    18 mai 2017 à 11h38 — Répondre

    C’est scandaleux ! un pompier à 800 00 mensuel , un jeune ingénieur à moins de 300 000 , cherchez l’erreur

  7. Moana
    18 mai 2017 à 13h07 — Répondre

    800 000 par mois sur 13 mois ça fait quasi 900 000 sur 12 mois et ils travaillent combien de minutes par jour ? Ils ne travaillent pas 8h ils restent là à attendre qu’un avion arrive et c’est pas tout le temps qu’un avion arrive ou parte. Galenon c’est le Ben Laden de la grêve et Ben Laden nage au milieu des requins

  8. MATA
    18 mai 2017 à 16h27 — Répondre

    C’est honteux de prendre en otage des touristes alors que notre Pays n’arrive pas à sortir de la crise et que notre ressource économique principale est le tourisme. Les centrales syndicales et on le sait tous sont téléguidées par nos politiques et entre eux ils gloussent de leur conneries. Moi je vous dis sanctionnons les tous autant qu’ils soient pour leur négligence volontaire.

  9. Eric
    18 mai 2017 à 16h54 — Répondre

    On doit SUPPRIMER les syndicats et leurs demander de Rembourser les Subventions perçus , INTERDIR le Droit de Grève, ce Droit ne Doit pas EXISTER.
    À voir le comportement de ce HOTUPAINU ( ce n’est pas parce qu’on parle Tahitien qu’on se prend pour un Tahitien, hein M. Galenon…) il se la pète….. c’est son égaux qu’il voit en premier, le pauvre petit Tetuanui est vraiment le dernier de ses soucis…..
    Hey les syndiqués , arrêtez de boire ses paroles, réveilles vous..vous vous faites Bernés par ce beau parleur de HOTUPAINU ,
    Comment voulez vous que le Pays avance et que la Polynésie soit une destination de rêve.

    • Droitdanslemur
      18 mai 2017 à 19h51 — Répondre

      Bien sûr, rétablissons l’esclavage, tout ira beaucoup mieux!

  10. Hirinake
    20 mai 2017 à 18h54 — Répondre

    Haere i rapae Gale (non), toi comme ton sbire de « Barff qui merite que des des baffes » et allons-y jusqu’au « bout tot » avant qu’il ne soit trop tard !!!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Grève des pompiers d’ADT : Questions d’argent