ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

« J’aime beaucoup le rythme du ukulele »

© Valentine Bluet

Julien Clerc est arrivé samedi soir sur le fenua pour un concert prévu vendredi prochain. L’artiste dispose donc de quelques jours pour profiter des charmes de la Polynésie. Il a donné une conférence de presse lundi midi pour livrer ses premières impressions sur le fenua, mais aussi pour parler de ses 50 ans de carrière.

C’est un Julien Clerc à l’image de ses chansons, calme et rassurant, qui a tenu lundi midi une conférence de presse, un jour et demi après son arrivée à Tahiti. L’icône de la chanson française donnera vendredi soir un concert unique avec deux claviers. Une ambiance feutrée avec tous les tubes de Julien Clerc, même ses titres les plus rythmés. Comme en Nouvelle-Calédonie, samedi soir, où « Lili » est bien allée « danser le rock’n’roll ». L’artiste, qui cache très bien ses 70 ans, vient pour la première fois dans le Pacifique. Lui qui se définit comme « pas très bon touriste » compte tout de même visiter Tahiti et Moorea. Sa première journée passée à Tahiti l’a déjà ravi.

Originaire des Antilles, Julien Clerc est sensible aux charmes des îles et à la musique. Il avoue même être intéressé depuis plusieurs années par un instrument typiquement polynésien.

Julien Clerc effectue une tournée pour fêter ses 50 ans de carrière. Cinquante années qui n’ont pas usé sa passion de la musique. « Tout ce qui a compté dans ma vie, c’est d’écrire des chansons et d’essayer de bien les chanter après. La musique aura été ma vie », résume l’artiste. Pour ce tour de chant un peu particulier, Julien Clerc a donc fait un choix de 25 chansons. Difficile, puisqu’il « n’aime pas choisir ». Mais s’il ne devait garder qu’un titre de son répertoire, ce sera un titre à la création un peu particulière.

Comme depuis 50 ans, Julien Clerc attend avec impatience le moment de monter sur scène. Et cette fois-ci, ce sera pour la première fois devant un public polynésien.

Pratique :

Les billets sont en vente dans les magasins Carrefour, à Radio 1 Fare Ute, et sur la billetterie www.ticket-pacific.pf.

Article précedent

L’avant-goût calédonien de Julien Clerc

Article suivant

Journal de 7:30 le 05/09/2017

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« J’aime beaucoup le rythme du ukulele »