JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 13/09/14

Édouard Fritch, président de la Polynésie française le jour de son élection ©Cédric VALAX

Édouard Fritch, président de la Polynésie française le jour de son élection ©Cédric VALAX

Politique

Edouard Fritch veut faire » mieux » et « plus vite »

Élu par 46 voix par les représentants de l’Assemblée, Édouard Fritch est depuis hier le nouveau Président de la Polynésie française. Un scrutin sans surprise mais chargé d’émotion pour celui qui prend enfin les rênes du Pays après plus de 30 ans dans l’ombre de Gaston Flosse dont il est le dauphin désigné. Interrogé « à chaud » dès son élection, Édouard Fritch est bien entendu heureux et ému. Il demande à la population de lui « faire confiance » assurant qu’il veut faire « beaucoup mieux et beaucoup plus vite » pour relever la Polynésie. Édouard Fritch nous a accordé un long entretien juste après son élection à la tête du Pays. Entretien que vous pourrez entendre dans son intégralité lundi sur Tiare FM et Radio1 entre 12h30 et 13h, dans votre newsletter d’information TahitiOnline et sur notre site Internet dès dimanche. Il parle de ses ambitions, de son futur gouvernement et ses priorités, de son concept d’autochtonie et de la voix qu’il veut faire entendre à l’ONU suite à l’inscription de la Polynésie sur la liste des pays et territoire non autonome à décoloniser.

L’opposition autonomiste a ne s’est pas présenté mais à soutenue Edouard Fritch

On attendait la candidature d’un élu A Tia Porinetia pour l’élection du président de la Polynésie française, il n’y en a pas eu. Les autonomistes siégeant dans l’opposition ont préféré soutenir le candidat Edouard Fritch en votant pour lui, et n’ont donc pas profité de la possibilité qui leur était faite de s’exprimer. Ce qui est pourtant un luxe plutôt rare à l’Assemblée de la Polynésie où les élus Tahoeraa, très majoritaire, ne laissant que peu de temps de parole à l’opposition.

Les jaunes ont donc décidé de voter orange à cette élection, mais quand ont fait le décompte, on s’aperçoit qu’un des élu bleu aussi…

Grand étonnement en effet hier matin lors de la proclamation des résultats. Edouard Fricth, a recueilli 46 bulletins à son nom, soit un de plus que ce qu’il n’aurait dû, en additionnant les voix du Tahoeraa et de A Tia Porinetia, puisque Philip Schyle étant absent. Conclusion, un élu de l’UPLD a voté en sa faveur. A qui donc appartient cette voix dissidente ? Reportage de Vaite Urarii Pambrun dans notre podcast.

Élections sénatoriales : c’est officiel, 11 candidats sont inscrits

C’etait l’autre actualité politique d’hier: la clôture des inscriptions des candidats se présentant aux élections sénatoriales organisées à la fin du mois. En effet la candidature de Teiva Manutahi, le médiateur de la Polynésie, a été refusée… justement en raison de sa fonction. Considéré comme chef de service, il est en situation d’inéligibilité professionnelle avec le mandat de sénateur en vertu du Code électoral. Le Haut-commissaire lui a donc signifié son refus d’enregistrement. Pour le Tahoeraa pas de surprise. Teura Iriti et Vincent Dubois se sont lancés. Pour l’UPLD c’est, toujours sans surprise, Richard Tuheiava et Tauhiti Nena. Pour Heiura les Vert, Jacky Bryant et Tetahina Teinaore vont tenter de séduire les grands électeurs. Plus inattendue l’inscription de Christian Vernaudon et Sylvianne Terooatea, maire de Uturoa et présidente de l’ACCDOM, l’Association des communes et collectivités d’outre-mer. Elle s’était dernièrement présentée aux élections Européennes. De son côté Gustave Heitaa tente un nouveau scrutin. Derniers inscrits, juste avant 18h, soit la clôture des opérations, les représentants de A Tia Porinetia qui ont doncattendu la dernière minute. Sont donc candidats: Lorna Oputu, 1ère adjointe du maire de Mahina qui se paye le luxe d’avoir pour suppléant Teva Rohfritsch et Teva Desperiers, conseiller municipal à Arue… sa suppléante n’est autre que Nicole Bouteau. Reste la possibilité pour Teiva Manutahi d’attaquer cette décision devant le tribunal administratif…

Culture

Il n’y a pas que la Politique qui enflamme la Polynésie, Mickael Grégorio a mis le feu au Grand Théâtre

Mickael Grégorio a fait très fort. Ce génie de l’imitation a montré tout l’étendu de son talent jeudi et vendredi soir à la maison de la culture. Des grosses performances mais aussi de belles surprises, Samia Stambouli a assisté à sa première, son reportage dans notre podcast.

Sport

La Ligue 1 Vini qui reprend ce weekend

Un championnat qui se divise en deux phase, et la première commence donc aujourd’hui au Stade Pater. 10 équipes prendront part à cette 1ère phase dont la sélection Tahiti nui U17. La fédération veut que les jeunes puissent s’aguerrir durant les matchs face aux meilleures équipes de notre championnat. L’objectif est bien sur de se qualifier pour la coupe du monde U17 qui se déroulera au Chili. A l’issue de la phase 1, on connaitra l’équipe qui accompagnera l’A.S Pirae, championne en titre, à l’OFC Champions League. Et pour cette 1ère journée le match à ne pas rater c’est Central contre Venus. RDV donc à 18h30 au stade Pater. La place est à 600f avec une bouteille d’eau.

Article précedent

Va'a: Team OPT A remporte la Pacific Mousse Va'a Race

Article suivant

Foulées de Vaimato: Georges RICHMOND et Karine VOITURIN vainqueurs!

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 13/09/14