ACTUS LOCALESJUSTICE

Jusqu’à 4 ans ferme pour 195 grammes d’Ice

© Radio 1

Une ressortissante américaine et deux frères, déjà condamnés pour trafic de drogue, ont été condamné mardi à des peines de 18 mois à 4 ans de prison pour importation d’Ice en Polynésie. En août 2016, la jeune californienne s’était fait livrer 195 grammes d’Ice par un colis Fedex pour revendre la drogue au fenua.

Nouveau procès pour trafic d’Ice mardi au tribunal correctionnel de Papeete. Les faits remontent au mois d’août 2016, lorsque Kelly Wight, ressortissante américaine, s’était fait livrer au Méridien un colis Fedex contenant 195 grammes d’Ice. Avertie par les autorités américaines, la douane avait interpellé la passeuse lors de la livraison. L’enquête avait révélé que la jeune femme avait pris contact avec un trafiquant bien connu du fenua, Marvin Ah-Min. Ce dernier avait déjà été condamné en 2015 pour des faits similaires, avec le mari de Kelly Wight.

La jeune femme était venue une première fois en Polynésie pour récupérer la dette Marvin devait à son mari écroué aux Etats-Unis. C’est à cette époque qu’elle avait évoqué la possibilité de mettre en place un nouveau trafic. Les deux complices s’étaient mis d’accords pour partager la recette de la vente à un prix « promotionnel » de 70 000 Fcfp le gramme. De retour aux Etats-Unis elle avait recruté une « mule » et était retournée en Polynésie. Problème, la fameuse « mule » avait bouleversé les plans en refusant de prendre l’avion et en envoyant la drogue par la poste.

Des peines en deça des réquisitions

Mardi matin, la Californienne a reconnu sa responsabilité devant les juges après avoir changé de version à plusieurs reprises. « J’ai changé ma version parce que je ne voulais pas être accusée, mais je suis celle qui a organisé le transport pour Tahiti ». Marvin Ah-Min est resté silencieux, indiquant simplement ne pas être à l’origine du trafic des Etats-Unis vers la Polynésie, mais avoir profité de l’occasion pour se faire un peu d’argent.

Le procureur, Martial Renaud, a demandé « des peines exemplaires pour que l’on arrête ce trafic en Polynésie ». Le parquet a ainsi requis huit ans de prison contre Marvin Ah-min, six ans contre Kelly Wight et quatre ans contre Tautuarii Ah-min, accusé d’association de malfaiteurs. Dans leurs plaidoiries, les avocats de la défense ont dénoncé la sévérité de ces peines. Pour Me Smaïn Bennouar, l’avocat de la jeune femme, le parquet juge cette affaire pour ce qu’elle n’est pas.

Le tribunal a finalement condamné Tautuarii Ah-min à 18 mois de prison, Kelly Wight à 3 ans de prison et Marvin Ah-min à 4 ans de prison.

Article précedent

French Blue, AF, ATN : le comparatif d’Aviation Geeks

Article suivant

La mission impossible de la Caisse de soutien au coprah

1 Commentaire

  1. vetea
    14 novembre 2017 à 18h44 — Répondre

    c’est parce que les peines ne sont pas suffisamment sévères que le trafic continue . ces multirécidivistes vont bénéficier de remises de peines et continueront à empoisonner la polynésie.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Jusqu’à 4 ans ferme pour 195 grammes d’Ice