ACTUS LOCALESCULTUREÉVÉNEMENTMEDIAS - TÉLÉPEOPLE

Koh Lanta : « Ce totem, il me ressemble »

C’est l’élément incontournable de chaque saison de « Koh Lanta ». Le très convoité totem revient cette année, un totem tout nouveau confectionné pour l’édition « Koh-Lanta, les armes secrètes » tournée à Taha’a. Pour ce « Koh-Lanta » made in Polynésie, c’est Guillaume Iotefa, artiste de Raiatea, qui a été contacté afin de réaliser le totem. 

« Ce totem, en gros c’est moi », confie d’emblée Guillaume Iotefa, sculpteur, graveur et dessinateur de Raiatea. L’artiste s’est tout simplement inspiré de son propre style. « Je suis tatoué au niveau de la poitrine gauche, et j’ai pour habitude de porter de peue en travers sur le corps- le peue qui représente énormément pour les Polynésiens de la naissance à la mort- Je voulais aussi représenter le symbole du tiare apetahi. Le totem reprend ces codes-là ».

« Avec mon directeur artistique, nous avons reçu certaines consignes, notamment l’obligation de conserver la forme globale du totem. En revanche j’avais une totale liberté pour la réalisation des motifs polynésiens », indique Guillaume.

Le secret avait été gardé par la production « J’ai été contacté car ils cherchaient quelqu’un pour faire des objets de décoration dans le cadre d’un programme télé, c’est ensuite que j’ai appris qu’il s’agissait de Koh Lanta. Ils m’ont donc demandé de réaliser le célèbre totem de l’émission », explique l’artiste.

Durant deux mois Guillaume Iotefa, accompagné du directeur artistique de l’émission, a travaillé sur les décors de l’émission où il a pu apporter ses précieuses connaissances de la culture polynésienne. « Les décors ont été basés sur notre culture polynésienne, avec notamment les tiki ou encore des motifs en pochoir », détaille Guillaume.

Des décors que vous pourrez retrouver ce vendredi dans le tout premier épisode de « Koh Lanta : les armes secrètes ».

 

Article précedent

Nucléaire : le coup de fiu de Marguerite Lai

Article suivant

Les extraterrestres sont pessimistes à notre sujet - Edito 12/03/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Koh Lanta : « Ce totem, il me ressemble »