INTERNATIONALSOCIÉTÉ

La chienne enterrée vivante va beaucoup mieux

La chienne Athéna, retrouvée enterrée vivante, va beaucoup mieux © Clinique V24 sur Facebook

La chienne Athéna, retrouvée enterrée vivante, va beaucoup mieux © Clinique V24 sur Facebook

BONNE NOUVELLE – Retrouvée enterrée vivante, la chienne Athéna a été remise sur pied par des vétérinaires franciliens. Ils racontent, pour Europe 1, sa prise en charge.

La personne qui a enterré vivante la chienne Athéna la promettait à une mort certaine. Il a fallu l’intervention d’un promeneur il y a quelques jours pour la découvrir in extremis, déshydratée. Envoyée en urgence dans une clinique vétérinaire de Levallois-Perret, Athéna est aujourd’hui remise sur pied.

Arrivée en état sévère, 42°C de température. « Elle était complètement en état de choc », explique Laure, docteur-vétérinaire à la clinique V24, spécialisée dans les urgences, interrogée par Europe 1. « Athéna présentait une altération de la conscience et une hyperthermie », poursuit Laure. Sous la terre, la chienne Athéna est arrivée à plus de 42°C de température.

Samedi 1er août, la vétérinaire qualifie alors son état de « sévère », avec un pronostic vital engagé.

Bain chienne Athéna Clinique V24

Parmi les premiers soins prodigués à la chienne Athéna : un bain pour faire baisser sa température © Clinique V24 (Facebook)

Perfusion et bain en urgence. Les premiers soins prodigués au malheureux animal consistent en une perfusion pour lever l’état de choc, et un bain pour faire descendre la température. Avec plus de 42°C au thermomètre, les vétérinaires craignaient beaucoup de dérèglements pour l’organisme de la chienne, âgée de 10 ans et demi, un chiffre élevé pour cette race.

« Nous avons fait une radiographie du thorax : elle n’avait pas d’œdème pulmonaire, une bonne nouvelle », indique la vétérinaire Laure à Europe 1. Des observations sur le poids de la bête révèlent que l’animal n’a pas été affamé, lui qui présente un « bon état d’embonpoint ». En revanche, des traces de coups sont identifiées au niveau de la tête.

Des selfies avec Athéna. Des chiens enterrés vivants ? La clinique de Levallois-Perret n’a jamais été témoin d’un acte pareil. Du passage du chien dans ses locaux, les vétérinaires retiennent qu’Athéna était « adorable » et qu’elle ne montrait « aucune once de méchanceté ». L’animal s’est laissé manipuler par ses soigneurs. L’équipe a littéralement « craqué » pour le dogue, selfies à l’appui. Des photos partagées sur la page Facebook de la clinique.

« Remise sur pied », Athéna a été confiée à une association de protection des dogues de Bordeaux. La chienne, qui est arrivée dans la dernière période de sa vie, a rejoint la SPA. Avec une affaire judiciaire en cours, l’animal ne peut pas encore être adopté. Une pétition sur internet réclame une justice sans clémence pour l’auteur des faits.

Athéna, la chienne dogue de Bordeaux enterrée vivante par son propriétaire, a été reçu dans notre clinique. Après lui…

Posted by Clinique Vétérinaire V24 on Saturday, August 8, 2015

Source : Europe1
Article précedent

L'Hermione : un retour en fanfare à Brest

Article suivant

Le vers dans l'Orange - Edito 10/08/2015

1 Commentaire

  1. Mairehau
    11 août 2015 à 10h36 — Répondre

    Il faudrait qu’il y ai autant d’émotions face à la flopée de maltraitances sur animaux faites en Polynésie française.
    Et oui, chez nous, on voit crever à petit feu les chiens des quartiers sans émouvoir plus les autorités.
    J’en ai récupérer deux comme ça, je ne peux pas plus sans pénaliser les finances de ma famille.
    Sans compter, qu’ils sont battus, non nourris, non soignés …J’ai grandi sur mon Fenua et pourtant je suis toujours aussi choquée de l’insensibilité de beaucoup trop de polynésiens face à se spectacle quotidien !
    L’accueil et la chaleur polynésienne, la cruauté sur les animaux, une contradiction à laquelle je cherche toujours les réponse, moi la petite demie sensible qui aime la vie et respecte les êtres vivants. Pourtant, les polynésiens sont censés être plus proches de la nature, expliquez-moi ce mal…

Laisser un commentaire

PARTAGER

La chienne enterrée vivante va beaucoup mieux