ACTUS LOCALESJUSTICE

La fédération polynésienne de rugby conserve sa DSP

Le tribunal administratif de Papeete a tranché ce matin dans le conflit opposant l’historique fédération tahitienne de rugby de Charles Tauziet et la nouvelle fédération polynésienne de rugby d’Apolosi Foliaki. Et c’est cette dernière qui conserve sa délégation de service publique (DSP), sa reconnaissance officielle et ses subventions.

Depuis 2016, deux fédérations de rugby s’opposent sur le terrain juridique à propos de la délégation de service publique (DSP) octroyée par le Pays et nécessaire pour officialiser les compétitions du championnat, tout le programme de formation des futurs rugbymen et surtout les subventions qui l’accompagnent. Dans ce dossier, l’historique « fédération tahitienne de rugby » de Charles Tauziet dénonçait le refus du Pays de renouveler sa délégation de service public en février 2016 et en août 2016, mais aussi l’octroi de la DSP à la nouvelle « fédération polynésienne de rugby » d’Apolosi Foliaki également au mois d’août 2016.

Mardi matin, le tribunal a tranché en reconnaissant que la DSP avait été irrégulièrement retirée la fédération tahitienne de rugby en février 2016, mais qu’en revanche elle avait bien été légalement attribuée à la fédération polynésienne de rugby en août 2016. Concrètement, la nouvelle fédération de rugby créée en décembre 2015 est aujourd’hui seule détentrice de la DSP.

Article précedent

Des enfants malades derrière les champions de la Ronde tahitienne

Article suivant

Une pétition pour fermer le site de motocross de Vaitarua

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La fédération polynésienne de rugby conserve sa DSP