ACTUS LOCALESJUSTICE

La justice demande 243 millions au système Flosse

Dix ans après les premiers jugements de la chambre territoriale des comptes de Polynésie française sur le volet financier des emplois fictifs, la Cour des comptes vient de jouer l’avant-dernier acte de la procédure. La Cour demande 231 millions de Fcfp aux 20 élus ou anciens élus, parmi lesquels figurent Gaston Flosse et Edouard Fritch. Par ailleurs, la juridiction réclame 12 millions de Fcfp d’amende au président du Tahoeraa. Un ultime recours devant le Conseil d’Etat est encore possible.

La Cour des comptes a rendu jeudi 14 arrêts de « gestion de faits » dans la procédure financière de l’affaire des emplois fictifs des présidences Flosse. Après les 18 condamnations définitives sur le plan pénal en 2013, ce sont 20 élus ou anciens élus qui sont aujourd’hui condamnés à rembourser les salaires qu’ils ont indûment touché entre 1996 et 2004 lorsqu’ils ont bénéficié du vaste système d’emplois fictifs mis en place par Gaston Flosse. En tout, la Cour des comptes demande 231 millions de Fcfp notamment à Gaston Flosse, Edouard Fritch, Michel Buillard, René Temaharo, Thomas Moutame, Marcelin Lissan, Cyril Legayic, Bruno Sandras ou encore Nuupure, pour n’en citer que quelques-uns. Par ailleurs, les « gestionnaires de fait » sont condamnés à des amendes. Gaston Flosse, condamné dans chacune des 14 affaires, se voit infliger des amendes d’un montant total de près de 12 millions de Fcfp. Il ne reste plus qu’un ultime recours possible pour ces 20 élus ou ex-élus devant le Conseil d’Etat.

© Cédric Valax
Article précedent

"Docteur" Florent Atem primé pour ses recherches

454a643b4a90c01f80374d9f07d1a078b039ee63-3
Article suivant

USA: troisième nuit de manifestation à Charlotte sous l'oeil de l'armée

3 Commentaires

  1. Pseudo Tiare
    22 septembre 2016 à 10h52 — Répondre

    Comme quoi, les plus gros fraudeurs placés en tête de file, nos politiques et donneurs de leçons de surcroît.

  2. ft
    23 septembre 2016 à 8h38 — Répondre

    Arrêtent de voté pour ces gros fraudeurs, voté utile pour des personnes qui n’ont pas soifs du pouvoir, mais avec une telle carotte par mois. Il l’y a de quoi que tous ces fraudeurs vont chercher ce que l’Etat leurs mes au bouts du battant

  3. simone grand
    25 septembre 2016 à 20h25 — Répondre

    Bonne idée, celle de rembourser

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La justice demande 243 millions au système Flosse