ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIE

La Nouvelle-Calédonie vote le maintien dans la France à 56%

Le « non » l’a emporté dimanche pour le référendum d’autodétermination organisé en Nouvelle-Calédonie (samedi à en Polynésie, NDLR). Avec une forte mobilisation, 56,4% des électeurs ont voté en faveur du maintient de la Nouvelle-Calédonie dans la France.

Le référendum d’autodétermination s’est déroulé dimanche en Nouvelle-Calédonie où 174 000 électeurs étaient appelés à répondre par « oui » ou « non » à la question : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ». Après une très forte mobilisation, près de 80,6% de participation, ce sont finalement les 56,4% de « non » qui l’ont emporté. Un vote clair en faveur du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France, mais également un score moins élevé pour le « non » que celui annoncé par les sondages.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a réagi depuis l’Elysée au résultat de ce référendum en rappelant avoir tenu à la « stricte neutralité » du gouvernement français sur ce vote. Il a salué une « campagne responsable » des deux parties. Il a également fait part de son « immense fierté » à la fois « d’avoir passé cette étape historique » et « que la majorité ait choisi la France ».

Le Premier ministre, Edouard Philippe, est attendu lundi en Nouvelle-Calédonie. Selon les accords de Matignon, après cette victoire du « non », un prochain référendum est prévu en 2020. A noter que quelques voitures brûlées et caillassages ont été recensés par les forces de l’ordre dans la nuit de dimanche à lundi en Nouvelle-Calédonie, mais « rien de significatif », selon le haut-commissariat en Nouvelle-Calédonie.

 

Article précedent

Vaimalama « plus déterminée que jamais » pour Miss France

Article suivant

Les obligations de service public dans l'aérien toujours attendues

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

La Nouvelle-Calédonie vote le maintien dans la France à 56%