ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

La plaidoirie qui indigne

Le Tapura Huiraatira et le ministère des solidarités ont réagi jeudi après-midi au propos tenus, et relatés dans La Dépêche de Tahiti, par l’avocat du mari violent condamné par la cour d’assises de Papeete pour avoir tué sa femme à force de coups. Dans sa plaidoirie de défense, Me Céran-Jérusalémy a indiqué que « Les Polynésiennes aiment être tapées. Ce n’est pas conforme aux normes européennes mais c’est la réalité ». Une défense « inacceptable » pour le Tapura.

Jeudi après-midi, le Tapura Huiraatira a réagi à la plaidoirie de défense faite par Me Céran-Jérusalémy, lors du procès aux assises de Jean-Jacques Mara, condamné à 12 ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa femme à force de coups de pieds et de poings. Une plaidoirie relatée par nos confrères de La Dépêche de Tahiti et reprise par le Tapura « Pour défendre son client, son avocat aurait invoqué « une explication culturelle » : « Les Polynésiennes aiment être tapées. Ce n’est pas conforme aux normes européennes, mais c’est la réalité ». Parlant aussi de « pratique ancestrale ». Des propos jugées « inacceptable pour défendre un comportement condamnable » et de poursuivre « Les femmes polynésiennes n’aiment pas être tapées, frapper n’est pas une preuve d’amour. C’est de la violence,  jamais justifiable. Les hommes et les femmes sont égaux et aucun n’a le droit de frapper l’autre. Sans compter les effets désastreux sur les enfants ». Quelques heures plus tard, c’est le ministère des solidarités qui est montée au créneau. « Les  violences conjugales ne sont pas des actes propres à la Polynésie. L’ensemble des pays du monde est touché par ce phénomène, pays développés comme pays en voie de développement »  s’insurge le ministère avant de poursuivre « Il n’existe pas de norme européenne ni de norme polynésienne en matière de violence conjugale, et encore moins de norme culturelle et ancestrale ». Le ministère accuse même « Honte à celui qui a fait de la violence un élément de défense, comme si l’effet de manche attendu pouvait passer inaperçu ». Et de conclure « La responsabilité nous incombe à tous, femmes et hommes de loi, femmes et hommes du peuple, femmes et hommes politiques, de condamner et dénoncer ces violences et non de leur trouver des excuses nauséabondes ».

 

Article précedent

Edouard Fritch « Le bilan est positif »

Article suivant

Journal de 7:30 le 22/09/2017

9 Commentaires

  1. Chaval
    22 septembre 2017 à 6h27 — Répondre

     » « Les Polynésiennes aiment être tapées… » Cet avocat aurait du être suspendu de toutes fonctions pour avoir tenu de tels propos, il est inadmissible d’oser affirmer de telles inepties pour défendre un demeuré violent et inculte, un meurtrier. 12 ans c’est un cadeau pour cet abruti qui aurait dû être condamné à perpétuité.

  2. vetea
    22 septembre 2017 à 8h39 — Répondre

    Madame Céran Jérusalémy aime être tapée…..et mr arrive-t-il à se regarder dans le miroir pour aller inventer des excuses aussi stupides. Des arguments à la con qui dénote l’incompétence de cet avocat.

  3. simone grand
    22 septembre 2017 à 9h37 — Répondre

    Toute généralité est une ânerie. Qu’elle encense ou condamne une population, cela relève de la même bêtise. Aussi importe-t-il de garder les yeux ouverts et de voyager ou lire en ayant l’esprit en éveil pour se rendre compte que l’humanité est la même sous tous les cieux; quelle que soit sa couleur et sa culture. Et qu’ici, il serait judicieux de s’enrichir de la manière dont les autres ailleurs tentent de promouvoir le meilleur de l’être et de contenir le pire de ce qui existe en nous.

  4. Chaval
    22 septembre 2017 à 16h20 — Répondre

    Je réédite mon commentaire de ce matin qui n’a jamais vu le jour. Cet avocat doit être suspendu immédiatement pour ces propos d’une grande violence  » « Les Polynésiennes aiment être tapées. »
    Il est inadmissible qu’il n’ait pas reçu une semonce du juge du tribunal pour de tels propos. Et l’autre débile à qui l’on donne 12 ans pour avoir assassiné sa femme, où est la justice ? L’alcool, l’inculture, la bêtise et la violence innée chez certains détraqués doit être sévèrement réprimé quand on en arrive à des extrémités mortelles. Alors Mr Ceran-Jérusalemy content de lui et toujours autorisé à effectuer ses effet de manches ? Scandaleux !
    Merci de laisser mon commentaire qui n’est en rien hors sujet ou diffamatoire.

  5. Chaval
    22 septembre 2017 à 16h25 — Répondre

    Merci pour les deux à l’instant je viens de voir apparaitre mon premier commentaire de ce matin.
    Vaut mieux deux fois qu’une pour un fait qui ne devrait jamais se renouveler dans un prétoire. Encore merci

  6. Celui ki voit tout
    22 septembre 2017 à 17h08 — Répondre

    Euh edouard fritchpeux tu me dire a kel nivo ton bilan est positif? Dans vos poches pe etre mais pas sur le Fenua, et j’en rajoute une couche, a ki profite reelement les fameuses aides pour le menage, car j’en ai eu un ptit discours aupres de la dgae ki me dise kil faut demander un pretpour avoir c fameux 2 et 4 millions et ceux ki n’ont plus d’emploi et ki veulent renover leur Fare ils ont rien eux?? Ke du CHALALA , c tout, pour dire ke vous avez travailler. Taui taui ce gouvernement, c tout ce ke g a dire

  7. Chaval
    25 septembre 2017 à 10h51 — Répondre

    On peut se poser la question de savoir où passent certain commentaires ? Il semble que mon commentaire concernant les déclarations scandaleuses de Me Ceran-Jerusalemy a été volontairement supprimée. La liberté d’expression et de la presse semblent mal en point, il y aurait-il eu une intervention extérieure à Radio 1 ?

  8. Chaval
    25 septembre 2017 à 10h53 — Répondre

    Tiens voilà que mes commentaires ont réapparu. Ce n’est peut-être finalement qu’un problème informatique, enfin bon va savoir.

  9. Rose
    25 septembre 2017 à 12h32 — Répondre

    Cela n’a jamais été ancestral mais c’est quoi cet avocat qui parle comme ça pour défendre son client !!!! Honte à lui qui vient peut être de cette culture propre à lui et non pas dans la nôtre certainement pas. Je ne tolérera pas que l’on frappe ma fille de cette manière. Tu frappes peut être ta femme et elle aime cela n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La plaidoirie qui indigne