ACTUS LOCALESECONOMIETOURISME

La Polynésie veut être certifiée « Safe Travels »

Le ministère du Tourisme a demandé la certification « Safe Travels » de la destination Polynésie française, est-il annoncé dans le compte-rendu du conseil des ministres de ce mercredi. 250 destinations ont déjà été certifiées dont l’Australie, Hawaii, la Nouvelle-Zélande, Fidji et Guam dans le Pacifique.

Le ministère de Tourisme a entamé les démarches de demande de certification auprès de la WTTC (World Travel and Tourism Council – Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme) vendredi 19 mars. Lors de ce premier échange, le ministère a présenté les conditions d’entrée en Polynésie française et le protocole de séjour résumé en trois mots : détecter, tracer et isoler. La présentation a été complétée avec les actions de sensibilisation, de communication ainsi que les formations mises en place par le Pays.

Après une première évaluation, la demande de la Polynésie a reçu un premier avis favorable à la certification de la destination le 24 mars dernier. Celui-ci a été suivi d’une demande officielle d’inscription de la destination avec l’acceptation des termes et conditions de la certification. La demande a été complétée d’un dossier de présentation des conditions d’entrée et de séjour. La labellisation de la destination d’une part, confortera les actions de réassurance de nos partenaires et des marchés ; d’autre part, elle apportera une meilleure visibilité de la destination dans le contexte sanitaire mondial.

Initialement lancé en mai 2020 en raison de la pandémie, le label « Safe Travels » a été développé par le WTTC pour aider à restaurer la confiance des touristes et à relancer le secteur mondial du voyage et du tourisme dévasté par la Covid-19. Ce label permet aux voyageurs de reconnaître les destinations et les entreprises du monde qui ont adopté les protocoles normalisés mondiaux de santé et d’hygiène « Safe Travels » et de profiter de voyages en toute sécurité. Ces protocoles tiennent compte des directives actuelles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Center for Disease Control (CDC), et sont mis à jour en fonction de l’évolution de la situation sanitaire mondiale et des nouvelles informations disponibles sur la COVID-19.

Les entreprises éligibles telles que les hôtels, les restaurants, les compagnies aériennes, les compagnies de croisière, les voyagistes, les attractions, les locations à court terme, les locations de voitures, les achats en plein air, les transports et les aéroports, peuvent utiliser le label une fois que les protocoles de santé et d’hygiène définis par WTTC, ont été mis en œuvre. Au 26 février 2021, le WTTC a atteint le cap des 250 destinations certifiées avec les ajouts récents du Honduras, du Belize et du Malawi à la liste. Parmi les destinations agréées figurent, dans la région Pacifique : l’Australie, Hawaii, la Nouvelle-Zélande, Fidji et Guam. Le label mondialement reconnu a également reçu le soutien de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT) et de plus de 200 P-dg de l’industrie, dont certains des plus grands groupes touristiques du monde.

Le label « Safe Travels » est gratuit et disponible pour les entreprises impliquées dans le voyage et le tourisme (non-membre du WTTC), les associations de l’industrie du voyage et du tourisme au niveau international ou national, les membres du WTTC, et les autorités publiques de destination (gouvernements nationaux, régionaux et municipaux).

Avec le compte-rendu du conseil des ministres

Article précedent

Débarquer à l’international en venant des îles : « C’est top ! »

Article suivant

Exposition « Les Peuples de l’eau » pour prendre un grand bain d'art

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

La Polynésie veut être certifiée « Safe Travels »