ACTUS LOCALESPOLITIQUETERRITORIALES 2018

Les syndicats jugent « indigne » le communiqué du Tapura

Les syndicalistes montent au créneau pour dénoncer les « mensonges » du Tapura Huiraatira à leur encontre. « Nous n’avons pas parlé de stratégie politique » affirment les syndicalistes unanimement. En revanche, suite à ce communiqué, certains des syndicalistes ont indiqué qu’ils allaient suivre les « conseils » du Tapura, et appeler à voter pour le Tahoeraa ou le Tavini.    

Suite au communiqué de presse du Tapura diffusé dimanche, les syndicalistes sont montés au créneau et tous sont unanimes « nous n’avons pas parlé de stratégie politique » comme le soutient le parti d’Edouard Fritch. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour, comme la traditionnelle rencontre du 1er mai ou encore  la protection sociale généralisée (PSG) surtout que « depuis la grève nous ne nous sommes pas encore réunis » avance la secrétaire générale de Otahi Lucie Tiffenat. Elle affirme que « jamais Cyril Legayic n’a mis en avant le nom de sa fille pour qu’on vote en sa faveur (…) cela aurait d’ailleurs eu l’effet contraire. Et elle est d’ailleurs restée très très discrète pendant la grève ». La secrétaire générale de Otahi assure que « nous ne sommes pas à la solde de monsieur Flosse (…) les salariés sont assez grands, matures pour voir où est leur intérêt ».

De son côté, Cyril Legayic de la CSIP estime que ce communiqué « provient de faibles », et compte d’ailleurs saisir la justice pour diffamation. Concernant sa condamnation relevée par le Tapura, le syndicaliste renvoie le parti à sa liste de candidats : « Il ferait mieux de balayer devant leur porte, car la liste du Tapura contient le plus de candidats condamnés». Cyril Legayic affirme lui aussi qu’aucun mails n’a été envoyé à leurs adhérents leur demandant de faire « barrage au Tapura » comme l’écrit le parti rouge et blanc dans son communiqué. Après réflexion le syndicaliste affirme qu’il va sans doute suivre le conseil du Tapura « peut-être qu’on va le faire à leur (Ndlr :Tapura) demande ».

Le secrétaire général de O Oe To Oe Rima Atonia Teriinohorai affirme que ce communiqué est « un tissu de mensonge (…) ce n’est pas digne d’un président ». Après coup, le syndicaliste affirme finalement qu’il va sans doute faire comme le communiqué l’indique et appeler à voter pour les deux autres partis politiques que sont le Tahoeraa et le Tavini.

Article précedent

Un militaire décède sur le triathlon des entreprises

Article suivant

La CSTP-FO et le STIP seuls face au gouvernement

3 Commentaires

  1. Pito
    2 mai 2018 à 5h59 — Répondre

    Et pourtant s’est bien la vérité. Ces responsables syndicaux sont des vendus au tahoeraa ils ne représentent rien pour les salariés sinon semer le désordre et s’en mettre plein les poches.

  2. TEIHO
    2 mai 2018 à 8h33 — Répondre

    Y a de quoi être parano quoi(penser que vos syndicats poussent à voter tahoeraa!),si encore on avait un gouvernement ou président du pays d’un autoritarisme com à l’époque,on pourrait à la rigueur comprendre quoi mais là euh,pour un désaccord fo pas charrier quand mèm,les travailleurs sont pas é ne doiv pa êtr des marionnettes!Fritch a choisi le mauvais moment pour annoncer les mesures pour normalmen « sauver »les retraites,il aurait pu avoir une majorité confortable!c pas ra une raison de pousser à voter qui que ce soit!

  3. Stopyvo
    2 mai 2018 à 10h00 — Répondre

    Ils parlent de dignité après leur grève- manipulation ?! Ils ont vraiment pas honte ! Et de quoi ils ont parlé alors avec Angelo Frébault qui n’est plus syndicaliste mais candidat du Tahoera ? Arrêtez de vous foutre de notre gueule bande de mafieux !

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les syndicats jugent « indigne » le communiqué du Tapura