ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le développement économique au cœur du congrès des communes

Le 27e congrès des communes commence ce lundi et doit durer quatre jours. Au cœur des ateliers : le développement économique des communes et leur potentiel financier.

C’est lundi que s’ouvre le 27e congrès des communes. Pendant quatre jours, des ateliers vont être organisés avec les tavana et les conseillers municipaux autour d’un thème, celui du développement économique des communes. Il s’agit d’abord pour les participants de faire un état des lieux en matière de « rôle et de périmètre d’intervention de la commune sur le développement économique en Polynésie française ». Quelles sont les limites, les contraintes, les potentiels et les lois juridiques auxquels sont confrontées les communes dans l’exercice de leurs compétences. Cinq ateliers seront organisés mardi sur ces questions. Des acteurs institutionnels de l’État, du Pays, du CESC et des entreprises, invités au congrès, donneront leur vision du rôle de la commune dans le développement économique.

Le mercredi, trois ateliers sont prévus sur les articulations possibles entre le projet de développement du Pays et le potentiel des communes. Les participants devront réfléchir aux questions sur la maîtrise d’un développement pérenne sur son territoire, aux outils facilitateurs des projets de développement et à la place et au rôle de la commune en matière de développement économique. Les communes souhaiteraient être pleinement associées aux projets du Pays de développement économique et trouver un terrain d’entente sur un nouveau partage des compétences au niveau économique toujours. Le dernier jour est dédié aux conclusions du congrès avec l’adoption d’une résolution. Les travaux du syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française sur le projet de toilettage du statut de la Polynésie, les Accords de Papeete et le projet de loi sur l’égalité réelle seront également présentés aux élus.

Le congrès des communes est « un moment d’échange et de dialogue » pour le SPCPF. Les élus peuvent expliquer les problèmes auxquels ils sont confrontés mais aussi partager leurs initiatives. Les résolutions prises en conclusion de chaque congrès contribuent à créer « une dynamique sur le long terme ».

Article précedent

Les bateaux de Tahiti Nui Rava’ai aux enchères

Article suivant

Rauhiri Varuahi heureux d’avoir gardé son titre

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le développement économique au cœur du congrès des communes