ACTUS LOCALESECONOMIETOURISME

Le groupe chinois HNA, propriétaire du San Regis et du Hilton de Moorea, placé en faillite

Le groupe chinois HNA,  construit autour de Hainan Airlines, a annoncé hier son placement en procédure de faillite, sur demande d’un créancier. HNA avait racheté à Louis Wane, en 2016, les hôtels St Regis à Bora Bora et Hilton à Moorea.

Fondé en 2000, le groupe HNA s’est développé rapidement à coups d’acquisitions tous azimuts au point de devenir un gigantesque conglomérat diversifié, présent non seulement dans l’aérien mais aussi dans le tourisme et la logistique. Outre son fleuron Hainan Airlines, lui-même créé en 1993 et très populaire en Chine, le groupe a des participations dans Hong Kong Airlines, China West Airlines, Lucky Air, Tianjin Airlines et Hong Kong Express. En France, il détenait à un moment 48% du capital de feu Aigle Azur.

Dans l’hôtellerie, il est propriétaire de la chaîne Carlson et détient 25% de la chaîne Hilton. En 2016, dans une orgie d’acquisitions de 48 milliards de dollars, le groupe avait, entre autres, racheté à Louis Wane le St Regis de Bora Bora et le Hilton de Moorea. Fin 2017, le Wall Street Journal et Bloomberg écrivaient déjà que les deux hôtels étaient à vendre, peu de temps après que le gouvernement chinois ait demandé aux grands groupes les plus endettés d’assainir leur situation. Une première restructuration avait eu lieu en 2018 suite au décès accidentel du président du groupe, Jian Wang.

Frappé par la crise sanitaire et aujourd’hui criblé de dettes, HNA a indiqué hier dans un communiqué qu’un de ses créanciers avait demandé son placement en faillite et une restructuration, le groupe ne pouvant pas rembourser ses dettes, principalement des emprunts contractés par le passé pour réaliser ses nombreuses acquisitions. Il y a trois jours, le fondateur de la compagnie aérienne Chen Feng a disparu de la liste des membres du comité du Parti communiste interne au groupe HNA, le principal organe de décision du conglomérat, selon le South China Morning Post. Pour renflouer sa trésorerie, le groupe va réaliser des cessions et de se désengager de la plupart de ses actifs, pour ne garder que la seule compagnie aérienne Hainan Airlines.

Article précedent

Les restrictions de voyage entrent en vigueur mercredi 3 février

Article suivant

"On n'est pas sorti de la crise, et ça va durer", dit Christophe Plée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le groupe chinois HNA, propriétaire du San Regis et du Hilton de Moorea, placé en faillite