ACTUS LOCALESECONOMIE

Le nouveau directeur maintien le cap à l’aéroport

P1050236

Le directeur d’Aéroport de Tahiti, Frédéric Mor, et son successeur, Eric Dumas, ont invité la presse jeudi après-midi pour une passation de pouvoir en forme de bilan d’étape sur l’année en cours, les projets réalisés et les projets à venir. Le nouveau directeur annonce notamment la reconstruction du hall public.

Après cinq ans passés à la tête d’Aéroport de Tahiti (ADT), Frédéric Mor quitte la Polynésie et retourne au siège d’Egis pour développer d’autres concessions aéronautiques. C’est son directeur d’exploitation, Eric Dumas, qui prendra le relais au poste de directeur dès le 1er août. Un changement de direction qui constitue « une étape importante dans la vie d’une entreprise », précise Frédéric Mor, d’autant plus quand cette entreprise compte 200 salariés et est « une porte d’entrée sur la Polynésie ». Le futur ancien directeur ne semble pas mécontent du travail abattu par ADT depuis sa création en 2010. Il met notamment en avant la stabilité retrouvée dans les comptes et à la direction, qui a permis un développement constant et le lancement de véritables projets. « L’entreprise est devenue rentable et cela a permis de gagner la confiance des banques ». Le chemin est donc tout tracé pour le nouveau directeur, Eric Dumas, pour qui s’est dit « conditions idéales ». Après avoir été nommé en 2006 responsable du centre des opérations de l’aéroport Lyon St Exupéry, il arrive en janvier 2013 à ADT en tant que directeur d’exploitation. Maintenant directeur, il ne compte pas « infléchir la courbe de son prédécesseurs » et d’aller « dans la continuité avec énergie et force pour que les efforts soient poursuivis ». De nombreux projets sont déjà en route, d’autres devraient faire leur arrivée d’ici l’année prochaine. Aéroport de Tahiti avait déjà investi 360 millions de Fcfp entre 2011 et 2014 notamment pour la remise à neuf de la piste d’atterrissage. La même somme sera investie cette fois pour une partie plus visible de l’aéroport avec notamment la reconstruction du hall public pour en faire « une vraie zone d’intérêt économique ».

 

Article précedent

Tatauroscope du vendredi 31 juillet 2015

Article suivant

Élection du maire de Mahina le 12 août

1 Commentaire

  1. Tamatoa
    31 juillet 2015 à 10h59 — Répondre

    A quand un investissement plus IMPORTANT de l’ETAT et d’EGIS pour que notre aéroport soit enfin aux normes internationales.Aux Fidji ,pays pourtant indépendant leur aéroport est normes internationales depuis des années.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le nouveau directeur maintien le cap à l’aéroport