ACTUS LOCALESTOURISME

Le Royal Fakarava mise sur une ouverture en 2019

Annoncée pour 2017, l’ouverture de l’hôtel Royal Fakarava du groupe Auroy est aujourd’hui attendue pour début 2019. Le projet de 30 bungalows avec un centre de plongée est en attente d’autorisation de permis de construire et de défiscalisation.

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a été interpellée mardi à l’assemblée sur l’avancement du projet d’hôtel Royal Fakarava. Annoncé initialement pour « début 2017 », le projet de construction du groupe constitué par Christina Teihotaata, son mari Jean-Yves, et son père Dominique Auroy est encore en phase d’autorisation de permis de construire et de défiscalisation. Un projet qui néanmoins « avance bien » selon la ministre. Le futur site de l’hôtel a été « loué » par le Pays au groupe privé en début d’année. Un terrain d’environ 5 000 mètres carrés sur un bail de longue durée. L’établissement prévoit un standing trois étoiles, 30 bungalows et un centre de plongée. Contactée, Christina Teihotaata confirme être toujours dans l’attente des autorisations administratives de permis de construire. Elle table sur une ouverture prévisionnelle de l’hôtel début 2019.

Rappelons que le groupe Auroy est déjà propriétaire du Royal Tahitien, du Royal Huahine et du futur Royal Bora Bora (ancien Novotel, NDLR) dont l’ouverture est prévue pour 2018. Rappelons également que sur l’atoll de Fakarava, l’ancien hôtel Maitai n’a jamais rouvert depuis son rachat à la barre du tribunal de commerce par le groupe Wane en 2013.

Article précedent

A toute vitesse ... vers le cimetière - Edito 23/08/2017

Article suivant

Wang Cheng dit « banco » pour Hao

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Royal Fakarava mise sur une ouverture en 2019