ACTUS LOCALESEDUCATION

Le RSMA accueille la première promotion de Volontaires jeunes cadets

©CP/Radio1

27 lycéens en situation de décrochage scolaire ont été incorporés ce samedi dans le nouveau dispositif « Volontaires jeunes cadets » du RSMA-Pf. Ils bénéficieront de 30 jours d’activités de cohésion, culturelles et sportives, dans un cadre militaire qui mettra aussi l’accent sur la discipline et le civisme.

Issus de quatre lycées de Tahiti – LP Faa’a, LP Mahina, Gauguin et Diadème -, souvent originaires des îles et hébergés en internat ou en famille d’accueil, les « volontaires jeunes cadets » vont expérimenter pour la première fois en Polynésie un dispositif qui a déjà fait ses preuves à Mayotte et en Guyane. Samedi matin au quartier Broche à Arue, autorités militaires et civiles étaient là pour donner le coup d’envoi de la journée d’incorporation.

©CP/Radio1

27 jeunes ont signé leur engagement samedi, mais il reste encore une quinzaine de places à prendre. Il ne s’agit pas de recruter, souligne le lieutenant-colonel Avenel, commandant du RSMA-Pf, mais bien de poursuivre par d’autres moyens la lutte contre le décrochage scolaire.

Un « parcours pluridisciplinaire » au profit de lycéens de 16 à 18 ans en risque de décrochage scolaire, durant 30 jours répartis sur les weekends et vacances scolaires. Trois grands axes ont été retenus, au terme d’une concertation entre l’armée, la DGEE, le vice-rectorat et le ministère de l’Éducation : sensibilisation à la citoyenneté et au civisme, identification d’un projet socio-professionnel, et développement des compétences individuelles. Parmi les activités retenues, des rencontres avec des acteurs de la culture polynésienne (tatoueurs, sculpteurs, artisans), la visite de lieux culturels, historiques et institutionnels, des activités sportives et culturelles (va’a, ‘ori tahiti, préparation d’un four tahitien…), ainsi que des randonnées, un bivouac et des activités de cohésion au RSMA-Pf.

La photographie comme outil pédagogique

Les volontaires jeunes cadets seront initiés à la photographie par Marie-Hélène Villierme, photographe polynésienne reconnue. À l’issue de leur engagement, ils présenteront leur travail retraçant leur expérience dans une exposition.

Trois des jeunes volontaires sont arrivés là grâce aux conseillers pédagogiques de leurs établissements, expliquent-ils.

©CP/Radio1

Pour la ministre de l’Éducation Christelle Lehartel, cette opération vise à remettre ces jeunes dans « une logique de réussite scolaire et personnelle » alors que les perturbations dues à la crise sanitaire ont fait augmenter les chiffres de l’absentéisme. Le choix d’une pédagogie mettant l’accent sur la culture polynésienne était pour elle une évidence, et la discipline militaire que peut apporter le RSMA est également une demande de la part des jeunes, dit la ministre.

©RSMA-Pf

Article précedent

Les manifestants contre l’obligation vaccinale moins nombreux ce samedi

Article suivant

La France, "puissance de seconde zone" dans le Pacifique malgré ses ambitions

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le RSMA accueille la première promotion de Volontaires jeunes cadets