ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le Tahoeraa à la tête du plus gros « magot » à l’assemblée

Comme chaque année lors de l’étude de l’approbation du compte administratif de l’assemblée, les associations liées aux groupes politiques présents au sein de l’hémicycle doivent rendre au président de l’institution le bilan financier de l’année écoulée. Et l’année dernière, avant la fusion de A Tia Porinetia et du Tapura, c’est   l’association Groupe Tahoeraa Huiraatira qui se plaçait bien au dessus de tous les autres groupes avec 45 millions Fcfp dans les caisses.

L’association groupe Tahoeraa Huiraatira est sur la première marche du podium avec 45 millions Fcfp en caisse. En 2015, elle a bénéficié d’une dotation de plus de 23 millions de Fcfp, de l’assemblée de la Polynésie, comme stipulé à l’article 74 du règlement intérieur de l’institution. Les élus orange ont aussi, selon l’article 75 du même règlement intérieur, cédé leurs crédits collaborateurs à hauteur de 31 millions Fcfp à l’association Groupe Tahoeraa Huiraatira. Les dépenses du groupe s’élèvent à près de 84 millions de Fcfp dont la plus grosse partie concerne la rémunération des salariés, charges sociales comprises, à hauteur de plus de 74 millions Fcfp. Figure également dans les autres dépenses payés par les crédits perçus, des frais de loyers de bureaux pour près de 2 millions Fcfp ou encore l’achat d’un appareil photo pour un montant de 388 047 Fcfp. Avec 27 millions Fcfp en caisse l’association Tapura Huiraatira arrive en deuxième position. Une somme provenant essentiellement d’une cession des crédits collaborateurs à hauteur de 25 millions Fcfp et de la dotation de l’assemblée à hauteur de plus de 8 millions Fcfp. Les rémunérations et charges sociales sont leurs plus grosses dépenses. Elles s’élèvent à près de 5 millions Fcfp. La seconde plus grosse dépense émane des frais juridiques à hauteur de plus de 400 000 Fcfp. A Tia Porinetia comptabilise-lui un montant de plus de 11millions Fcfp. Tout comme le groupe Tahoeraa, la plus grosse dépense en 2015 concerne les salaires et les charges sociales à hauteur de près de 7 millions pour trois salariés, dont une juriste, une assistante et une secrétaire. Les frais de réunion et de représentation est l’autre plus grosse dépense du groupe A Tia Porinetia. Ils s’élèvent à près de 500 000 Fcfp. L’association Union pour la démocratie possède elle près de 10 millions Fcfp. Ces recettes proviennent essentiellement de la dotation de l’assemblée à hauteur de 9 millions Fcfp mais aussi des cessions de crédits non consommées qui s’élève à plus de 5 millions Fcfp. Les frais de gestion des élus et les frais liés au personnel sont les deux plus grosses dépenses de l’association. Elles se montent, pour la première, à plus de 5 millions Fcfp et pour la seconde à plus de 3 millions Ffcp. Le troisième poste de dépense concerne la rubrique Frais de réunions, de représentation et autres qui se montent à près d’un million de Fcfp.

 

Article précedent

Loi travail: les opposants dans la rue pour une manifestation "nationale"

Article suivant

Le monde de la culture pleure le décès de Lucien Mama

1 Commentaire

  1. simone grand
    14 juin 2016 à 13h38 — Répondre

    c’est le moment où jamais pour le Tahoeraa de financer le manque à gagner des personnels d’Air Tahiti là où les contraintes de saine gestion l’exigent.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Tahoeraa à la tête du plus gros « magot » à l’assemblée