ACTUS LOCALESPOLITIQUETERRITORIALES 2018

Le Tavini très fort à Faa’a, trop faible dans les îles

© Nicolas Perez

Troisième de ces territoriales, Oscar Temaru s’est pourtant dit satisfait dimanche soir, notamment par son bon score à Faa’a. Entre les deux tours, le Tavini a récupéré 5 466 voix. Mais malgré quelques percées intéressantes sur les îles du Vent et les îles Sous-le-vent, le Tavini est pratiquement inexistant dans les archipels.

Le Tavini huiraatira termine en troisième position de ces territoriales avec 31 357 voix (23,11%). S’il ne peut pas rivaliser avec les 66 725 voix du Tapura, le parti indépendantiste peut se satisfaire d’avoir refait une partie de son retard sur le Tahoeraa et ses 37 606 voix. Avec 5 466 voix supplémentaires entre les deux tours, le parti bleu ciel a réussi à mobiliser ses troupes, à l’inverse du parti orange.

Le Tavini conserve les communes de Faa’a et Raivavae. Il devance le Tahoeraa à Punaauia, Paea, Bora Bora, Huahine et Rangiroa. Et il talonne le parti orange de 200 voix à Papeete, de 100 voix à Hitiaa o te ra, Papara ou Taha’a, de quelques dizaine de voix à Tumaraa et Rimatara et de 9 petites voix à Taputapuatea.

Une nouvelle fois, le parti d’Oscar Temaru a réalisé son meilleur score dans la section 3, dans les communes de Faa’a et Punaauia. Avec 8 831 voix, le parti indépendantiste devance très largement le Tahoeraa de 4 459 voix sur les deux communes, mais reste 1 300 voix derrière le Tapura.

En revanche, le parti indépendantiste s’effondre littéralement dans les archipels. Il ne décroche aucun représentant à l’assemblée ailleurs que sur l’archipel de la Société. A Tarahoi, le Tavini formera un groupe de 8 représentants, contre 10 avant ces élections. Et si Moetai Brotherson et Teumere Atger entrent à l’assemblée, le cadre du parti indépendantiste aux Tuamotu, Vito Maamaatuaiahutapu, en sort.

Le Tavini reprend la majorité absolue à Faa’a

Pour le premier magistrat de Faa’a, ce n’est pas une surprise que le Tavini ait accusé le plus gros score dans sa commune : « je peux dire facilement que c’est normal (…). Félicitations à la population de Faa’a parce que cela n’est pas évident ». Le tavana de Faa’a a une nouvelle fois dénoncé « le clientélisme, (…) contre la complicité, contre toutes les formes de trahison que nous avons vécu et contre cette politique de prostitution également ». Il a aussi fustigé le comportement de l’Etat qui n’accepte toujours pas, cinq ans après, la réinscription de la Polynésie à l’ONU en 2013. « On a oublié que ce peuple avait des droits, un droit inaliénable, un droit sacré. Quand on parle de décolonisation l’Etat a une grande part de responsabilité tout ce travail de déprogrammation à faire ». 

Conclusion pour Oscar Temaru : « le travail et le combat continuent ».

Article précedent

Le nouveau visage de l’assemblée

Article suivant

Le Tahoeraa au point mort

1 Commentaire

  1. HEIAVA
    7 mai 2018 à 9h51 — Répondre

    BRAVO LE TAVINI HUIRAATIRA …

    BRAVO LE TAHOERAA HUIRAATIRA …

    GRAND BRAVO LE TAPURA HUIRAATIRA … Tu mérites le tapis rouge Edouard FRITCH ainsi que vos 37 colistiers …

    Travaillez tous ensemble pour le Peuple Polynésiens s’il vous plait …

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le Tavini très fort à Faa’a, trop faible dans les îles