ACTUS LOCALESEDUCATION

Accusé de « désinformation », le Snetaa persiste et signe

lehartelLe ministère de l’Education a accusé mercredi matin le syndicat d’enseignants Snetaa de « désinformation », assurant que les cours suspendus aux lycées Taaone et Aorai pour loger les athlètes des Jeux de Polynésie « ont été ou vont être rattrapés ». Le Snetaa a réagi quelques heures plus tard affirmant s’être « de nouveau renseignés ce jour » et « qu’aucun plan de remplacement n’avait et n’a été prévu ».

Dans un communiqué, le ministère de l’Education de Christelle Lehartel a réagi mercredi matin aux interrogations du secrétaire territorial du Snetaa, Maheanuu Routhier, sur les vacances forcées imposées aux élèves du lycée de Taaone pour loger les athlètes des Jeux de Polynésie. Le syndicaliste s’étonnait qu’après les propos de la ministre de l’Education sur l’absentéisme des professeurs, on puisse supprimer trois jours de cours « non rattrapés » pour les élèves. De la « désinformation » pour le ministère.

Le communiqué dénonce des « informations partielles voire erronées, relayées, dans les médias, par le secrétaire territorial SNETAA-FO Polynésie » et précise que les cours suspendus des les lycées Taaone et Aorai ont été « accompagnés de plusieurs dispositifs de « compensation ».

« Les cours suspendus ont été ou vont être rattrapés de manière filée sur l’ensemble de l’année, avec une attention particulière pour les classes d’examen », assure le ministère qui indique que pendant ces trois jours : « des ateliers de travail sur le renouvellement des projets des établissements concernés ont été animés en direction des enseignants et des autres personnels ».

Le Snetaa réagit

Mais le ping-pong ne s’est pas arrêté là. Mercredi après-midi, le Snetaa a réagi dans un communiqué pour contredire la version du ministère : « nous nous sommes de nouveau renseigné ce jour auprès des collègues du Lycée Polyvalent du Taaone, et aucun plan de remplacement n’avait et n’a été prévu, et encore moins communiqué aux collègues ».

Article précedent

Le Conseil d’Etat reporte son audience sur la réforme des retraites en Polynésie

Article suivant

Insultes et menaces au conseil municipal de Papara

1 Commentaire

  1. JACQUES
    19 décembre 2018 à 16h18 — Répondre

    il suffisait de faire rentrer professeur et élèves du Taaone 1 semaine avant les autres en janvier comme dans le temps

Laisser un commentaire

PARTAGER

Accusé de « désinformation », le Snetaa persiste et signe