ACTUS LOCALESJUSTICE

Les avocats et magistrats de Papeete mobilisés pour leurs confrères turcs et iraniens

Les avocats membres du barreau de Papeete ont fait une brève manifestation ce matin au palais de justice, en soutien notamment à leur consœur Ebru Timtik, morte en prison en Turquie.

Les avocats du barreau de Papeete, rejoints par les magistrats,  ont fait acte de soutien, ce matin au palais de justice, aux avocats turcs emprisonnés « pour avoir fait leur devoir », notamment l’avocate turque Ebru Timtik, morte le 27 août dernier en prison. « Elle est morte, après 238 jours de grève de la faim, assassinée, dans le silence coupable de gouvernants, tant de l’Europe, que du reste du monde. Elle avait été condamnée, sans avoir bénéficié d’un procès équitable, à plus de 13 ans de prison pour ‘appartenance à un groupe terroriste’, en réalité pour avoir défendu ses clients, » écrivent les avocats. « Sa mort ne doit pas rester vaine, et doit éveiller les consciences assoupies (…). Les Barreaux et les avocats continueront inlassablement à se battre pour faire respecter les droits fondamentaux, ici et partout, la parole de la Défense libre et indépendante, à réclamer la libération de confrères et consœurs injustement condamnés et incarcérés, pour avoir fait leur devoir, » écrit l’Ordre des avocats sur son compte Facebook.

Ils évoquent un autre avocat turc, Aytak Unsal, libéré par la cour suprême turque après 213 jours de grève de la faim. Ils s’inquiètent aussi du sort de Nasrine Sotoudeh, avocate iranienne hospitalisée dans un état critique après 20 jours de grève de la faim.

©FB/Ordre des avocats

Article précedent

De la gestion de nos ordures en Polynésie ... - Edito 07/09/2020

Article suivant

Covid-19 : le nombre de cas "actifs" en baisse en Polynésie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les avocats et magistrats de Papeete mobilisés pour leurs confrères turcs et iraniens