ACTUS LOCALESECONOMIETOURISME

L’État avance 85 millions aux hôtels de Dominique Auroy

Alors que l’hôtel Royal Huahine va entrer en négociation pour la fermeture de l’établissement, la chaîne d’hôtels contrôlée par Dominique Auroy vient de se voir attribuer une avance de 85 millions de Fcfp par l’État français.

La semaine dernière, nos confrères de Tahiti Infos révélaient que l’hôtel Royal Huahine était fermé officiellement pour « raisons économiques » et pour travaux, depuis le 15 novembre, pour une durée indéterminée, mais que la direction avait présenté un plan social concernant les 17 employés du site, avec quelques propositions de reclassement dans les deux autres hôtels du groupe, à Tahiti et à Bora Bora.

La CSIP accuse la direction de l’hôtel d’avoir profité des aides DIESE du Pays, et de « mettre la clé sous la porte » lorsque ces aides se sont terminées fin 2021. Le syndicat affirme également que c’est la commune qui, suite à une visite technique, avait demandé une fermeture pour permettre une remise aux normes.

En attendant, les employés avaient été priés de prendre leurs congés, qui se terminent à la fin de cette semaine. Cyril Le Gayic indiquait à Radio1 ce lundi que les négociations avec la direction de l’hôtel débuteraient lundi prochain concernant les indemnités de départ des employés.

C’est dans ce contexte que l’on apprend, par la parution au Journal officiel de la République française d’un arrêté de la ministre déléguée chargée de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher, que le groupe Royal Polynesia, qui englobe le Royal Tahitien, le Royal Bora Bora et le Royal Huahine, va recevoir une « avance remboursable » de 712 300 euros, soit 85 millions de Fcfp, « au titre du dispositif d’aides ad hoc au soutien de la trésorerie des entreprises fragilisées par la crise du covid-19 ».

 

Article précedent

Inscrivez-vous dès à présent à la FORMATION “Préparation Athlétique”

Article suivant

"Je suis un non-citoyen... je le revendique", dit le père Christophe

2 Commentaires

  1. 11 janvier 2022 à 5h27 — Répondre

    85 millions, n’est ce pas la somme qui manque pour la construction du centre « Accueil Te Vai-ete – Caritas Polynésie » ?

  2. Dadiche
    11 janvier 2022 à 8h18 — Répondre

    Mais oui!!! je me suis fait la même réflexion. 85 millions ce n’est que pour renflouer les poches de certains? Et les employés et leur familles là dedans, elles vont se retrouver au centre d’accueil Te Vaiete qui n’existe toujours pas?

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’État avance 85 millions aux hôtels de Dominique Auroy