INTERNATIONAL

Lionel Messi, pro sur les terrains, amateur avec son argent

Paris (AFP) – Un palmarès XXL avec le Barça, un profil de gendre idéal et… un casier judiciaire: Lionel Messi, condamné mercredi à 21 mois d’emprisonnement pour fraude fiscale en Espagne, est discret dans sa vie privée, très professionnel sur les terrains mais trop amateur avec ses finances.

Le quintuple Ballon d’Or est en 2016, à 29 ans, le 2e sportif le mieux payé du monde (81,4 millions de dollars), derrière son éternel rival portugais Cristiano Ronaldo, selon le magazine américain Forbes. Mais la gestion de ses conséquents revenus ne semble guère l’intéresser.

« Moi je jouais au football, je faisais confiance à mon papa et à mes avocats et je n’étais au courant de rien », a-t-il déclaré devant le tribunal, à Barcelone. 

« Tout ce que je savais c’est que l’on signait des accords avec les sponsors, pour une somme X d’argent et qu’en échange je devais faire des publicités, des photos et des choses dans le genre… mais sur l’argent, je ne savais rien ».

Et le papa, Jorge Horacio Messi, également condamné mercredi, de confirmer: « Leo ne lisait pas les contrats, il se consacrait à jouer au foot ».

A l’audience, début juin, la « Puce » (1,69 m, 72 kg), a argué tout ignorer du montage de sociétés que son père et ses avocats avaient organisé pour éviter de payer 4,16 millions d’euros au fisc espagnol entre 2007 et 2009. Mais il n’a pas convaincu les juges.

« En dépit de toutes les circonstances et opportunités dont disposait le joueur pour s’intéresser à la manière dont ses droits étaient gérés, il ne l’a pas fait », note le tribunal. « L’accusé… a décidé de rester dans l’ignorance ».

L’apparition du nom des Messi dans le scandale des « Panama Papers » n’aura certainement pas arrangé ses affaires. Selon le journal en ligne El Confidencial, « Leo » et son père ont ouvert une société au Panama en juillet 2013, juste après la première plainte contre eux en Espagne. La famille a reconnu l’existence de cette compagnie, mais assure qu’elle est « totalement inactive » et « n’a jamais eu de fonds ni de comptes courants ouverts ».

– ‘Scénario de cinéma’ –

Sur le plan sportif, les dernières semaines n’ont pas non plus été roses pour le natif de Rosario. Fin juin, le champion olympique 2008 a une nouvelle fois échoué à remporter un titre majeur avec l’Argentine. Après la finale du Mondial-2014 perdue contre l’Allemagne (1-0) et deux défaites aux tirs au buts face au Chili en finale de la Copa America (2015, 2016), le capitaine a préféré dire adieu au maillot albiceleste.

Quand la planète football avait découvert Messi, elle s’était émue du destin de ce gamin qui avait des problèmes de croissance et qui avait quitté son pays à 13 ans, en 2000, pour trouver un club suffisamment convaincu de son talent pour financer son traitement médical. 

Et déjà à l’époque, selon l’histoire consacrée, c’est « papa » qui avait su persuader le Barça…

Lancé en équipe première en 2004, l’attaquant a décroché quatre Ligue des champions (2006, 2009, 2011, 2015), devenant le joueur le plus titré du club catalan avec Andres Iniesta (28 trophées). Et les records sont tombés, un à un: meilleur buteur du Barça, meilleur buteur de la Liga (312, série en cours), recordman du nombre de buts sur une année civile (96 en 2012, dont 84 avec le Barça), recordman de buts sous le maillot argentin (55)…

Joueur d’exception, Messi a des qualités innées qui font la différence: vitesse, vista, dribbles dévastateurs et finition chirurgicale. 

Loin des frasques des autres stars de la planète foot, Leo a une vie privée rangées: compagnon d’Antonella, une amie d’enfance, il est papa de Thiago (3 ans) et Mateo, né en septembre.

Sous une bonne étoile, il a toujours su revenir de ses blessures, notamment entre 2013 et 2014. « La carrière de Leo est comme ça, c’est un scénario de cinéma », avait souligné un jour l’ex-sélectionneur argentin Gerardo Martino. Saura-t-il aussi se relever de ce coup dur judiciaire?

Lionel Messi et son père face à leurs juges lors du procès pour fraude fiscale à Barcelone, le 2 juin 2016. © AFP

© POOL/AFP/Archives Alberto Estevez
Lionel Messi et son père face à leurs juges lors du procès pour fraude fiscale à Barcelone, le 2 juin 2016

Article précedent

Jean Paul Gaultier, haute couture version nature

Article suivant

Filière jihadiste de Strasbourg: sept Alsaciens condamnés à de six à neuf ans de prison ferme

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Lionel Messi, pro sur les terrains, amateur avec son argent