ACTUS LOCALESPOLITIQUETERRITORIALES 2018

L’UPR aussi en phase avec 193

Au tour de l’UPR de répondre à la lettre ouverte de l’association 193. La liste, pourtant soutenue par un parti national ouvertement gaulliste, se dit sur la même ligne que l’association de défense des victimes du nucléaire.

L’UPR avait répondu dès le 8 avril à la lettre ouverte de l’association 193. Une réponse « malencontreusement retrouvée dans nos Spams », a indiqué l’association mercredi soir. Dans un mail relativement court, la tête de liste de l’UPR, Jérôme Gasior, valide points par points les quatre revendications de 193. Plutôt à l’aise avec le grand écart idéologique, Jérôme Gasior va même jusqu’à assurer qu’il fera connaître « tout ce qu’a enduré le peuple polynésien » avec les essais nucléaires grâce au « relai » national de l’UPR, parti pourtant ouvertement gaulliste…

Sur le référendum, Jérôme Gasior rappelle que l’UPR souhaite mettre en place le principe d’un référendum d’initiative populaire en cas de victoire aux territoriales, en déclenchant un référendum à partir d’une pétition signée par au moins 3 000 personnes. Ce qui permettrait à 193 de mettre en place son référendum. Sur la modification de la loi Morin, l’UPR est d’accord pour « améliorer » la loi, mais préfère insister sur le fait que « l’Etat n’assume pas ses responsabilités ». Sur le remboursement des dépenses de maladies par l’Etat et l’étude sur les maladies transgénérationnelles, l’UPR indique laconiquement qu’il est « d’accord ».

Article précedent

Anthony Jamet, aller et retour au Tapura

Article suivant

Territoriales : les Grands débats sur Radio 1 et Tiare FM

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’UPR aussi en phase avec 193