AFPINTERNATIONAL

Noël, un moment de joie mais aussi de stress pour les Français

Paris (AFP) – Si 8 Français sur 10 considèrent Noël avant tout comme un moment de joie et de convivialité, pour nombre d’entre eux c’est aussi une source de stress et de contraintes, selon plusieurs études.

Selon un sondage Opinionway pour l’assureur Amaguiz, réalisé fin octobre auprès de 1.029 personnes et publiée mercredi, 35% des Français voient les fêtes de Noël comme « une obligation » qu’ils « redoutent ».

Une autre étude Yougov pour MaReduc sur un échantillon représentatif de 1.222 personnes montrait également début novembre que 19% des personnes interrogées jugeaient les fêtes de fin d’année comme un moment stressant, solitaire voire déprimant.

Parmi ces stressés de Noël, les sources d’angoisse apparaissent multiples: si les dépenses excessives sont en tête (54%) des désagréments possibles de la période selon Yougov, la crainte de voir ressurgir des tensions et disputes familiales est présente chez respectivement 34% (Yougov) et 36% (Opinionway) des sondés.

Parmi les autres inquiétudes, se retrouve pêle-mêle: le risque de prendre du poids à cause de repas trop copieux (30%), la crainte de se blesser en ouvrant des huîtres (10%), ou celle d’un incendie provoqué par les décorations lumineuses du sapin (8%).

Au-delà des angoisses que la période provoque, certains l’assimilent également à une suite d’obligations, à la limite de la corvée.

Parmi les contraintes les plus fréquemment citées: trouver des idées cadeaux pour ses proches (57%), les difficultés à rassembler toute la famille (56%) ou l’obligation de multiplier les soirées (47%). Pour 45% des Français, Noël est même désormais synonyme de marathon épuisant.

Malgré tout, la magie de Noël n’a pas pour autant totalement disparu: selon les deux études, entre 82% (OpinionWay) et 86% des Français vont le célébrer et le considèrent encore comme un moment convivial à partager avec ses proches. 15% déclarent que c’est une « fête qui reste magique » et qu’ils « attendent avec impatience ».

Sur un marché de Noël parisien, le 24 décembre 2015. © AFP

© AFP/Archives MIGUEL MEDINA
Sur un marché de Noël parisien, le 24 décembre 2015

5e3e71debdda72313f6ded1d09016506b95d4d3a
Article précedent

Ligue des champions: le PSG premier de son groupe, le Barça et Manchester qualifiés

74ca868bebf9758e194ea2d0b3dd9f6e79f47b4a-1
Article suivant

Procès Fiona: le président de la cour fait intervenir le bâtonnier

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Noël, un moment de joie mais aussi de stress pour les Français