ACTUS LOCALESTOURISME

« On n’a jamais eu un prix par chambre aussi élevé »

© Présidence

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, s’est félicitée lundi lors de la conférence annuelle de Tahiti Tourisme de ce que l’offre d’hébergement locale a pu absorber l’arrivée massive des nouveaux touristes transportés par French Bee. Mais pour Nicole Bouteau les hôteliers doivent maintenant faire des efforts sur les prix : « On n’a jamais eu un prix moyen par chambre aussi élevé que ce que nous connaissons aujourd’hui ».

Lundi matin, Tahiti Tourisme a réuni l’ensemble des professionnels du secteur touristique local et ses partenaires internationaux pour sa conférence annuelle. L’occasion de présenter les actions à venir pour promouvoir la destination Tahiti et ses îles, mais aussi faire un point sur la santé du tourisme au fenua et ses évolutions. Dans son discours, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a rappelé que la fréquentation touristique avait augmenté de +10% au mois de juin dernier avec une hausse de +5% du nombre de touristes depuis le début de l’année.

Pour la ministre, « la diversification de l’offre aérienne » a permis cette augmentation notamment sur le marché européen (+15% en France)  et américain (+5% USA). Et contrairement aux inquiétudes des professionnels du tourisme, ce flux de nouveaux visiteurs a pu être absorbé par les différents types d’hébergements.

Même constat du côté de la présidente du conseil d’administration de Tahiti Tourisme. Pour Maïlee Faugerat, cette prise de conscience du potentiel d’hébergement de la Polynésie va permettre de faire revenir certains marchés absents depuis de longues années.

L’offre d’hébergement va d’ailleurs augmenter, notamment au travers du Village tahitien, et de ses quatre premiers hôtels et deux condominiums. Le Pays vient également de délivrer cinq autorisations de défiscalisation pour la rénovation d’hôtel, dont l’ancien Hilton de Faa’a. Pour autant, la ministre du Tourisme estime que les hôteliers vont devoir faire des efforts sur leur politique tarifaire, pour pérenniser l’afflux de touriste.

Article précedent

L'addiction aux jeux vidéos - Edito 27/08/2018

Article suivant

La CCISM épinglée pour ses marchés publics et ses risques de conflits d'intérêt

2 Commentaires

  1. Tiare
    28 août 2018 à 9h13 — Répondre

    Re autorisation de défiscalisation pour l’ancien Hilton fermé depuis 2010. Fermeture programmée pour dans 5 ans ?. Question qu’on peut légitimement se poser.

Laisser un commentaire

PARTAGER

« On n’a jamais eu un prix par chambre aussi élevé »