ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Pour l’UPLD et le Tahoeraa : « Il n’y a pas de blocage »

Montage geros Tuihani

L’opposition a réagi aux déclarations de la ministre des Outre-mer, Georges Pau-Langevin, qui affirmait sur Radio 1 que l’Etat « serait amené à intervenir » en cas de blocage politique à l’assemblée. L’UPLD et le Tahoeraa déclarent à l’unisson qu’il n’y a aucun blocage et dénoncent une intervention tantôt « intolérable » tantôt « néocoloniale ».

Le Tahoeraa a réagi mercredi matin par un communiqué de presse en se déclarant « stupéfait des déclarations tenues par la ministre ». Le parti orange qui parle d’une « immixtion intolérable » dans la vie politique locale. Interrogé ce matin, le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, considère que : « Le Pays n’est pas dans une situation de blocage ».

Du côté de l’UPLD, Antony Géros considère qu’il s’agit d’un comportement « néocolonial » de l’Etat. Il affirme lui-aussi qu’il n’y a pas de blocage et parle de simple débat démocratique pour qualifier la situation actuelle à l’assemblée.

Article précedent

Mario Banner tente d'annuler son débarquement du Port

Article suivant

Tuihani propose un arrangement à 153 millions à Fritch

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Pour l’UPLD et le Tahoeraa : « Il n’y a pas de blocage »