ACTUS LOCALESJUSTICE

L’affaire Papy Ellis et ses 1,6 kg d’Ice à la barre

© Antoine Samoyeau

Le procès de l’affaire de trafic d’Ice « Papy Ellis » a débuté mardi matin pour trois jours devant le tribunal correctionnel de Papeete, après une « disjonction » de la procédure pour permettre au trafiquant tout juste transféré du Mexique, Tamatoa Alfonsi, de préparer sa défense. Un trafic qui porte sur une dizaine de voyages entre Tahiti et Los Angeles courant 2017, pour près de 1,6 kg d’Ice importée en Polynésie française.

Le procès de l’affaire de trafic d’Ice « Papy Ellis » s’est ouvert mardi matin pour trois jours au tribunal correctionnel de Papeete. Sur les onze prévenus renvoyés devant le tribunal, seuls dix se sont présentés à la barre. Le dernier, Jud Zimmerman, déjà condamné pour trafic d’Ice, étant actuellement aux Etats-Unis malgré son contrôle judiciaire lui interdisant de quitter la Polynésie.

Avant d’aborder le fond de l’affaire, le tribunal s’est penché sur la situation de l’un des prévenus les plus médiatiques du procès, Tamatoa Alfonsi. Arrivé la semaine dernière de Paris après son arrestation au Mexique, le prévenu n’avait pas eu le temps de préparer sa défense. Une disjonction a donc été prononcée. Tamatoa Alfonsi sera jugé seul le 19 février prochain. Pour son avocat, Me Smaïn Bennouar, le procès aurait dû être renvoyé en intégralité.

Sur le fond du dossier, l’affaire a débuté grâce à un renseignement et des écoutes téléphoniques menées sur Papy Ellis en juin 2017. Les enquêteurs de la police et de la gendarmerie ont découvert un trafic impliquant Frédéric Ellis comme « mule » et Tamatoa Alfonsi et Franckie Tumahai, déjà connus et condamnés pour trafic d’Ice, comme « financiers » de l’opération.

Au cours de l’enquête, Papy Ellis a reconnu avoir transporté 1,4 kg d’Ice au cours de neuf voyages début 2017 pour un revenu estimé à 13 millions de Fcfp. L’affaire s’est ensuite rejointe avec une autre enquête menée le trafic de Poutoru Amaru. Celui-ci a ajouté quelques voyages et 200 grammes d’Ice au trafic déjà révélé par Papy Ellis.

Le procès est prévu sur trois jours, mais pourrait se terminer dès mercredi. Les prévenus encourent jusqu’à 10 ans de prison ferme, 20 ans en cas de récidive.

Article précedent

« Tamatoa Alfonsi n’était pas en fuite »

Article suivant

Attention à ne pas prendre tout ce qu'il y a sur le net pour argent comptant ! - Edito 15/01/2019

1 Commentaire

  1. Iritahua
    16 janvier 2019 à 6h36 — Répondre

    Une condamnation exemplaire est souhaitable, beaucoup de famille détruite de leurs bêtises.

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’affaire Papy Ellis et ses 1,6 kg d’Ice à la barre