ACTUS LOCALESECONOMIE

Raffin, Auroy et Oda derrière le projet « Tata’a Beach Tahiti »

« Tata’a Beach Tahiti », c’est le nom de la société d’investissement immobilier créée en octobre dernier et rassemblant plusieurs noms bien connus du secteur touristique en Polynésie : L’architecte hawaiien du Group 70, Francis Oda, et le propriétaire des Royal Tahitien, Royal Huahine ou encore Relai de la Maroto, Dominique Auroy. Présidée par le représentant du groupe China Railway en Polynésie, Teiva Raffin, la société devrait se positionner sur des investissements du projet du Mahana Beach.

Le gouvernement avait annoncé en juillet dernier la défaillance du groupe Recas Global pour financer le Tahiti Mahana Beach. Mais le projet n’avait été abandonné pour autant et les ministres du Tourisme et de l’Equipement avaient assuré avoir un plan B avec un consortium composé d’investisseurs locaux pour reprendre l’affaire. Trois mois plus tard, rien n’a encore été annoncé officiellement mais une annonce légale parue dans La Dépêche de Tahiti a retenu notre attention. L’information a été relevée ces dernières semaines par Tahititoday, la nouvelle société répondant au nom de Tata’a Beach Tahiti (La pointe Tata’a est située non loin de l’emplacement du futur Mahana Beach à Punaauia et fait l’objet d’une vigoureuse défense des autorités et associations culturelles, NDLR) est administrées par des noms bien connus du secteur touristique local et du projet Mahana Beach.

Teiva Raffin, Francis Oda, Jean-Michel Gros, Dominique Auroy

Teiva Raffin, président de cette nouvelle société, est aussi le représentant du groupe China Railway en Polynésie. Un groupe qui a signé un mémorandum sur les énergies vertes avec le Pays en septembre dernier lors de la fête nationale chinoise. A cette occasion, Teiva Raffin expliquait à nos confrères de Tahiti Infos : « Nous avons un projet basé sur la valorisation de la culture polynésienne en relation avec la pointe Tata’a. On va faire une proposition concrète dans les prochains jours avec des acteurs locaux et internationaux. » Autre administrateur dont le nom évoque le Mahana Beach : Francis Oda. Ce Hawaiien est un des architectes du Groupe 70 international qui avait été retenu par la présidence Flosse pour le projet architectural du Mahana beach. Troisième nom à retenir : Jean-Michel Gros, ingénieur chez H20 Ingénierie et représentant du cabinet partenaire du Group 70 en Polynésie. Enfin, Jean-Louis Chailly, patron de la Sedep et bras droit de Dominique Auroy, ainsi que la société « Pangola » du même Dominique Auroy font aussi partie des administrateurs. Bien évidemment, d’autres investisseurs privés peuvent encore être représentés par ces premiers administrateurs sans s’afficher ouvertement aujourd’hui. Sur le fond du projet, difficile pour le moment de connaître l’objectif prévis de ces hommes d’affaires. Teiva Raffin, qui préside cette nouvelle société, refuse pour l’heure de commenter le projet. Mais un conseil d’administration doit bientôt se tenir et avec lui de premières informations sur ce nouveau projet « Tata’a Beach Tahiti ».

 

taaone
Article précedent

Un jeune de 19 ans dans le coma après une bagarre

© Cédric VALAX
Article suivant

Disparition du poti marara : "Deux scénarii possibles"

1 Commentaire

  1. tupai
    14 novembre 2016 à 7h58 — Répondre

    pour le moment, beaucoup de bla bla et des gens biens connus pour soigner leurs affaires

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Raffin, Auroy et Oda derrière le projet « Tata’a Beach Tahiti »