SPORT LOCAL

Sport et Culture : Le concept Vik’ura prend son envol

David Proia est un sportif reconnu en Polynésie Française. Mais depuis l’année dernière, le champion a lancé un concept qui lui tient à coeur depuis près de vingt ans. Sur les bateaux, sur les sacs plastiques, dans les évènements sportifs et culturels, l’oiseau rouge du nom de Vik’ura commence à envahir la Polynésie.

David, Comment t’es venue l’idée de mettre en place ce concept ?
« J’ai eu la chance de voyager beaucoup dans les îles et à l’étranger. Je suis toujours prêt à apprendre de nouvelles choses. J’ai eu l’occasion de croiser cette perruche, le Ura. C’était en micronésie lors d’une croisière la première fois. Mais, je l’ai ensuite souvent croisé par la suite lors de mes voyages dans les îles et à Rimatara plus particulièrement. Un ami m’a dit « David, cet oiseau il t’a choisi, arrête de te poser des questions, fonce ! ». C’est un petit peu mystique. Je me suis donné le temps et jusqu’à aujourd’hui, cet oiseau m’a « hanté ». »

Cette mascotte animera aussi les évènements sportifs…
« Je suis sportif et de profession professeur d’EPS (éducation physique et sportive), j’ai donc voulu donner au personnage de Vik’ura une dimension sportive. Ce qui m’a interpellé, après les championnats du monde de beach soccer, c’est de voir que l’action n’était pas suivie. Il est regrettable que ces choses ne soient pas pérennes. J’ai trouvé qu’on parlait assez souvent des animaux marins, j’ai donc décidé de me focaliser sur ces perruches, qui sont endémiques à la Polynésie et très représentatives. «

Qu’est-ce que tu aimerais changer ?
« Cet oiseau doit reprendre sa place. Il faut faire remonter cette problématique auprès de nos élus et que des mesures soient prises et notamment arrêter le rat noir. Il est l’ennemi juré du Ura. C’est lui qui mange ses oeufs. C’est très dangereux surtout quand on sait que l’oiseau ne pond que deux oeufs par an. Je veux aussi sensibiliser la jeunesse et surtout les enfants à la protection de cet oiseau endémique. »

Des remerciements ?

« Merci à toute mon équipe du concept qui oeuvre pour la réussite de cette sensibilisation ! Longue vie au ‘Ura de Rimatara. »

David Proia et son équipe cherchent toujours des personnes pour revêtir le costume de Vik’ura. Pour les candidates intéressées, il suffit d’appeler David Proia au 87 28 03 28.

Suivez toute l’actualité sportive du Fenua sur Sportstahiti.com.

Article précedent

Quatre groupes se partagent 95% du marché de l’auto au fenua

Article suivant

Portrait : Jean Pierre Lerest, un Frère de La Mennais en super forme

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Sport et Culture : Le concept Vik’ura prend son envol