ACTUS LOCALESECONOMIE

Standard & Poor’s maintient la note de la France à «AA»

Après le coup de semonce de Fitch, l’agence américaine Standard and Poor’s a rendu son verdict sur la note de la France ce vendredi. Et c’est un soulagement pour l’Hexagone qui voit sa notation être maintenue à « AA », invoquant une amélioration prévue de la situation budgétaire comme le plaidait le gouvernement d’Emmanuel Macron.

L’agence de notation S&P Global n’a pas abaissé vendredi la note de crédit de la France, la maintenant inchangée au niveau « AA », invoquant une amélioration prévue de la situation budgétaire grâce notamment à la réforme des retraites du gouvernement d’Emmanuel Macron. « Cela est principalement dû à la révision de la stratégie de consolidation budgétaire du gouvernement », écrit l’agence de notation, en citant comme faits positifs, outre la réforme des retraites, la fin programmée des aides énergétiques à la faveur de la baisse des prix des hydrocarbures.

Il y a cinq semaines, une autre agence, Fitch, avait au contraire abaissé la note de la France d’un cran, déclenchant les protestations du gouvernement qui a fait voeu de redresser les comptes de la nation. La note AA figure parmi les plus hautes catégories de notation, signifiant une forte capacité à pouvoir rembourser ses dettes. En Europe, l’Allemagne et les Pays-Bas sont parmi les pays les mieux notés, avec le niveau « AAA », que la France a perdu en 2012.

« Un signal positif »

« Je prends acte de la décision de l’agence Standard & Poor’s de laisser inchangée la notation de la dette française », a réagi le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, auprès du Journal du dimanche. « C’est un signal positif. Notre stratégie en matière de finances publiques est claire. Elle est ambitieuse. Et elle est crédible. » Dans sa note, S&P maintient pourtant sa perspective « négative » sur la France, ce qui signifie que le pays n’est pas à l’abri d’un abaissement.

L’agence relève en effet que la dette publique restera au-dessus de 110% du PIB dans la période 2023-2026, « avec un déficit budgétaire persistant, bien qu’en baisse ». La dette était à 111,6% du PIB en 2022, et le gouvernement vise 108% en 2027. La France détient l’endettement le plus élevé des pays de la catégorie « AA ». Après avoir atteint 4,7% en 2022, le déficit public français devrait quant à lui légèrement remonter cette année à 4,9% avant de refluer progressivement à partir de 2024, anticipe le gouvernement dans son programme de stabilité publié ces dernières semaines, qui table sur un retour dans les clous budgétaires européens, soit sous les 3%, en 2027.

Avec Europe1

 

Article précedent

Tarahoi : Ruben Teremate a remplacé Vetea-i-te-ra'i Araipu, démissionnaire

Article suivant

Cyclisme : les Tahitiens débutent le championnat de France des Outremers ce vendredi

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Standard & Poor’s maintient la note de la France à «AA»