ACTUS LOCALESECONOMIEEMPLOITOURISME

Tahiti Nui Travel : Frederick Grey réinjecte 250 millions et échappe au redressement judiciaire

©DR

En cessation de paiement, la société Tahiti Nui Travel a vu son dossier étudié ce lundi par le tribunal de commerce de Papeete. Celui-ci a jugé que la mise en redressement judiciaire de l’agence de voyage n’avait pas lieu d’être prononcée. Tahiti Nui Travel est toujours debout, après l’injection de 250 millions de Francs par son actionnaire Frederick Grey, indiquait ce matin l’avocat de la société.

Tahiti Nui Travel s’était déclarée en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce, celle-ci étant dans l’impossibilité de régler ses dettes. Cette cessation de paiement déclarée, le tribunal du commerce a étudié ce lundi l’état de la société dans le but de se prononcer ou pas sur l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.

Á la sortie de l’audience ce matin, après une heure trente de débats, Me Dubois a indiqué qu’il avait bon espoir que la société Tahiti Nui Travel ne soit pas placée en redressement judiciaire. « On a apporté des éléments au tribunal qui sont de nature à les rassurer sur la continuité possible du groupe TNT. On a demandé au tribunal de bien vouloir ne pas prononcer de redressement judiciaire aujourd’hui.», d’autant que Frédéric Grey, propriétaire de la société a réinjecté dans le groupe près de 250 millions Fcfp qui ont servi à régler les créances en cours.

Pour l’avocat, « le groupe TNT n’est plus en état de cessation de paiement. On estime que le redressement judiciaire n’a plus de raison d’être. On verra dans un mois si la situation s’est améliorée.»

En milieu d’après-midi le tribunal mixte de commerce a pris acte de cette injection d’argent frais dans les comptes de Tahiti Nui Travel. Pas de redressement judiciaire, donc, et un rendez-vous fixé au 22 juin prochain pour démontrer au tribunal que TNT se rétablit.

Avis de « non opposition » de l’Autorité de la concurrence pour la vente du Sofitel de Moorea à Louis Wane

Parallèlement, ce lundi l’Autorité polynésienne de la concurrence a rendu un avis favorable à la vente de l’hôtel Sofitel Ia Ora Beach Resort de Moorea à Louis Wane, ouvrant ainsi une perspective de rentrée d’argent frais pour Frederick Grey.

Article précedent

La Nouvelle-Calédonie prolonge de 2 mois l'interdiction des vols internationaux

Article suivant

Le Pays étudie la possibilité de "bulles touristiques" pour amorcer la reprise économique

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Tahiti Nui Travel : Frederick Grey réinjecte 250 millions et échappe au redressement judiciaire