ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Teiva Manutahi en campagne pour les territoriales

Le chef de file de Porinetia Ora annonce sur sa page Facebook qu’il se prépare en vue des territoriales de 2018. Une décision prise « après un an et demi de réflexion et d’analyse politique » et annoncée le 15 août, à l’occasion de « la fête de l’ascension » (sic).

« Je vous l’annonce officiellement, (…) nous nous préparons avec Porinetia Ora pour les prochaines élections territoriales de 2018 », écrit Teiva Manutahi sur sa page Facebook, le 15 août, comme l’a rapporté mercredi TNTV. L’ancien médiateur de la Polynésie française précise qu’il a choisi « ce moment de l’ascension » pour faire cette annonce. En commentaire, quelques messages de soutien et une correction apportée par Wallace Sanford : « Mon cher Teiva c’est l’Assomption ! » Quoi qu’il en soit, la campagne électorale est lancée : une réunion a eu lieu mercredi soir à Ahonu « avec le responsable de Mahina et sa femme », indique Teiva Manutahi sur le réseau social. Ce jeudi, une autre réunion est prévue à Faa’a « avec quelques responsables et des familles ». En revanche, la page Facebook du parti Porinetia Ora est toujours en sommeil, aucun message n’a été posté depuis mars 2014. L’adresse du site Internet indiqué, www.porinetiaora.com, est « introuvable ».

Rappelons qu’en 2013, au premier tour des territoriales, la liste de Teiva Manutahi avait obtenu le score plus qu’honorable de 7 300 voix. Le leader de Porinetia Ora avait ensuite appelé à voter en faveur de la liste de Gaston Flosse au second tour. Quelques mois plus tard, retour d’ascenseur, Gaston Flosse avait créé sur mesure le poste de « médiateur de la Polynésie française » pour le chef de file de Porinetia Ora. Un mandat qui a pris fin en avril 2016, avec d’ailleurs la suppression de ce poste de médiateur dans l’administration polynésienne. Teiva Manutahi possède aussi deux entreprises : Maohi apiculture et Manutahi apiculture. Il est également depuis 2015 président de la Société des éditeurs compositeurs auteurs musiciens-interprètes de Polynésie française (Secamap).

Article précedent

Fatu fenua no Makatea rassemble pour sauver son île

Article suivant

Disparition subite de Fabrice Siu

4 Commentaires

  1. MATA
    17 août 2017 à 13h56 — Répondre

    Quelle blague ce gars. Il a vendu ses convictions politiques au plus offrant pour finir médiateur et il pense sincèrement avoir encore une base politique? La politique ne lui a rien appris? Allez mon pote gère tes abeilles et ne t’inquiètes pas, le changement arrivera mais sans toi.

  2. PAVLOVA
    17 août 2017 à 19h26 — Répondre

    Incapable de gerer ses abeilles, comment veut-il etre elu pour gerer le Pays ? C’est une veritable scene de theatre de bas etage. Il s’est vendu a l’elu le plus corrompu de toute la Republique et il va encore faire croire a des lendemains heureux pour le Fenua.
    Haamoe a tu ua fiu roa te nunaa te taata mai ia oe

  3. Tiare 1
    18 août 2017 à 12h56 — Répondre

    M. Manutahi Miel de retour et qui cherche, ça on l’aura bien compris à aller butiner là où il y a encore plus de miel. Il a de l’espoir le frelon .Il oublie de préciser qu’il a bien enflé ses 7300 votants en 2013 avec son retournement de veste. Pauvre frelon va.

  4. Tamaiti.
    18 août 2017 à 19h02 — Répondre

    Qui ne tente à rien,n’as rien n’est ce pas Manutahi !!!!!!! espère toujours avoir ces 7300 votants
    u’a reva to oe mau hoa i rapae i ta oe tapura

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Teiva Manutahi en campagne pour les territoriales