ACTUS LOCALESCOMMUNESECONOMIEENVIRONNEMENT

Thomas Moutame élu à la présidence de la chambre d’agriculture

© Nicolas Perez

Les résultats ne sont pas définitifs, mais la liste présentée par le maire de Taputapuatea dispose d’une confortable avance dans les élections à la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire. Thomas Moutame promet d’engager des réformes avec tous les acteurs du secteur, et notamment les communes, pour avancer vers plus d’autonomie alimentaire et une agriculture plus durable.

L’élection de la nouvelle équipe dirigeante de la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) a eu lieu hier dans toutes les mairies du pays, avec un taux de participation de 70%. Les plus de 3 000 électeurs, un chiffre qui a doublé depuis le dernier scrutin en 2014, avaient le choix entre trois listes, dont celle de la présidente sortante, Yvette Temauri et de Abel Iorss. Mais dès hier soir, c’était plutôt dans le camp de Thomas Moutame qu’on avait le sourire. Ce matin, le maire de Taputapuatea, à la tête de la liste Te reo amui no te feia faa’apu rau no polynesia, confirmait sa victoire, sans attendre la réunion de la commission de contrôle cet après-midi. Si certains résultats communaux manquaient encore à l’appel en début de matinée, la différence de voix dans les différents collèges était suffisante pour s’avancer, assure l’élu. Il tient à remercier les électeurs « de toutes les communes et tous les archipels » et a saluer ses concurrents, Yvette Temauri et Abel Iorss :

Thomas Moutame avait orienté sa campagne sur l’avancée vers l’autonomie alimentaire, un « vrai besoin » du fenua qui a selon lui un « potentiel évident ». Connu pour son engagement environnemental, l’élu a aussi insisté sur l’agriculture durable. « Je ne mets pas de côté la culture chimique, on ne peut pas supprimer, mais nous allons discuter, travailler ensemble avec les professionnels, explique-t-il parlant notamment d’effort de formation et d’information. Si possible on va réduire ces produits et se tourner vers des produits naturel (…) pour protéger notre environnement et notre santé ».

Son équipe, si son élection était confirmée ce soir, aura aussi beaucoup à faire sur la restructuration du secteur. « On a une feuille de route, il suffit de tracer », rappelle l’élu de Tarahoi, en parlant du nouveau schéma directeur de l’agriculture adopté à l’unanimité à l’assemblée il y a quelques mois. Reste répartir les rôles. « Il faut travailler avec toutes les communes, avec le Pays et l’Etat, avec la participation des groupements et des associations, il faut que tous les acteurs se mettent autour d’une table, insiste Thomas Moutame. Nous ne pourrons pas diminuer les importations si nous ne pouvons pas proposer quelque chose ». Aucun doute pour l’élu, « le secteur primaire, c’est la base de développement dans un pays ».

Les instances de la CAPL devraient se réunir aujourd’hui pour confirmer et proclamer ces résultats.

Article précedent

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - Le Replay du 11/06/2021

Article suivant

Journal de 7h30, le 11/06/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Thomas Moutame élu à la présidence de la chambre d’agriculture