ACTUS LOCALESJUSTICE

Trafic de paka à la Presqu’île : Le parquet fait appel

Le parquet de Papeete a fait appel mercredi suite aux « peines d’avertissement » prononcées la semaine dernière dans le dossier du vaste trafic de paka à Vairao et au fenua Aihere. Un appel qui porte sur seulement six des vingt prévenus jugés en première instance, parmi lesquels les deux hommes suspectés d’être à la tête du réseau : Bruno et Raufea Labaste.

La semaine dernière, le tribunal correctionnel de Papeete a prononcé des « peines d’avertissement » bien en dessous des réquisitions du parquet dans l’affaire des deux réseaux de trafic de paka à Vairao et au fenua Aihere. Dossier portant sur deux énormes trafics estimés par les enquêteurs à plus de 100 millions de Fcfp de chiffre d’affaires entre 2009 et 2012. Aucun mandat de dépôt n’a été décérné à l’audience et les deux prévenus accusés d’être à la tête des réseaux, Bruno et Raufea Labaste, ont été condamnés à deux ans de prison ferme, deux ans de sursis et deux millions de Fcfp d’amende. Le parquet, qui avait requis cinq ans de prison ferme et cinq millions de Fcfp d’amende à leur encontre, a fait appel mercredi de ces condamnations bien en dessous de ses réquisitions. Un appel qui ne concerne néanmoins que six des vingt prévenus. Les deux hommes suspectés d’être à la tête des deux réseaux, deux grossistes et deux femmes suspectées d’avoir convoyé le paka et relaxées du chef de « bande organisée » en première instance.

Article précedent

Législatives : Dernier jour de dépôt des candidatures

Article suivant

La gendarmerie cherche les propriétaires de milliers de bijoux volés

1 Commentaire

  1. Iritahua
    12 mai 2017 à 6h49 — Répondre

    Le tribunal correctionnel incite les pakayistes à continuer leur business, leur condamnation est un vrai pipi chat. Ce sont les futur Millionnaire du Territoire.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Trafic de paka à la Presqu’île : Le parquet fait appel