ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉTOURISME

Un programme « Safety Ambassador » pour relancer le tourisme

Le gouvernement lance le programme « Safety Ambassador » pour « démontrer l’engagement de la destination pour la sécurité de ses voyageurs et la population ». Les professionnels devront s’engager sur plusieurs actions pour obtenir le sésame.  

La préoccupation du gouvernement est aujourd’hui de relancer l’activité première du pays : le tourisme. Et cela passera par l’assurance aux éventuels voyageurs que la Polynésie française est sûre. En mars dernier, la destination obtenait la certification « Safe Travels » délivrée par le Conseil mondial du voyage et du tourisme. La progression de la vaccination dans le monde est un argument de voyage : certaines destinations concurrentes rassurent leurs futurs visiteurs sur le niveau de vaccination de la population mais aussi des professionnels de l’industrie touristique de leur pays, note le gouvernement dans le compte-rendu du conseil des ministres.

L’avancée de la vaccination en Polynésie est donc un enjeu pour le secteur touristique. La loi du Pays relative à l’obligation vaccinale s’appliquant notamment aux métiers du tourisme et de l’aérien devrait être complétée par le programme « Safety Ambassador » dont l’objectif est de démontrer l’engagement de la destination pour la sécurité de ses voyageurs et la population. Plusieurs engagements, sur des consignes sanitaires, doivent être pris afin d’être considéré comme « Safety Ambassador » : notamment tout mettre en œuvre pour que le personnel en contact avec la clientèle soit vacciné ou immunisé ; mettre des tests à disposition en cas de symptômes ; dans le cas d’un charter, s’assurer que les passagers sont tous vaccinés et testés avant d’embarquer ; avoir des kits de désinfection ; et vérifier la validité du pass sanitaire des voyageurs dès son entrée en vigueur. Selon le gouvernement, les groupements et syndicats du secteur ont salué la démarche. Le ministère du Tourisme assure que cette initiative favorisera la reprise des réservations pour le dernier trimestre 2021 et la relance sur le premier semestre 2022.

Autre point à l’ordre du jour du conseil des ministres : la Journée mondiale du tourisme qui se déroulera le 27 septembre autour du thème « Tourisme et croissance inclusive », ce qui correspond parfaitement à la nouvelle stratégie mise en place par le pays : Fari’ira’a Manihini 2025, qui inscrit le tourisme dans un développement durable et inclusif. Plusieurs actions vont marquer l’événement : des vidéos témoignages de professionnels du tourisme, un jeu-concours sur les réseaux sociaux où tous (résidents et touristes) sont invités à partager des photos d’activités de leur séjour et enfin une campagne de sensibilisation sur l’importance du secteur pour le développement économique.

Avec communiqué

Manifestation contre obligation vaccin
Article précedent

Les opposants à l’obligation vaccinale préfèrent l'ivermectine au vaccin

Article suivant

Le témoignage poignant d’une auditrice sur le sujet de l’inceste en Polynésie française lundi 20/09 matin.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Un programme « Safety Ambassador » pour relancer le tourisme