ACTUS LOCALESEDUCATIONEMPLOISOCIÉTÉ

Une passerelle entre le CFPA et l’armée de l’air

À l’occasion de la mission Heifara qui a mobilisé 170 aviateurs au fenua, les stagiaires du CFPA ont eu l’occasion de découvrir les appareils déployés au fenua ainsi que les métiers de l’armée de l’air. Le centre de formation professionnel des adultes a d’ailleurs noué un partenariat avec les militaires du ciel, avec comme perspective la formation et le recrutement de jeunes polynésiens.

À lire : Rafales, ravitailleurs… L’armée de l’air s’entraîne pour pouvoir intervenir dans le Pacifique « à tout moment »

Ce très récent partenariat est né de la rencontre de Nathalie Gautier, responsable de la Cellule Insertion Professionnelle au CFPA avec Maxime Bienfait, Adjudant-chef et Chef du Centre d’Information et de recrutement des forces de l’armée de l’air. Il permet de créer une passerelle entre le CFPA et l’armée de l’air pour les jeunes polynésiens à la recherche d’un emploi. Mais avant de d’étudier ce genre d’engagement, les jeunes stagiaires étaient invités ce vendredi sur la base aérienne de Faa’a pour découvrir les trois Rafales, les deux A330 Phénix, et deux A400M déployés depuis la métropole à l’occasion de la mission Heifara. Pas avares d’explications, les aviateurs ont répondu à toutes les questions sur la conception et la construction de ces appareils français, adoptés par de nombreux pays. L’occasion, surtout, d’essayer de se projeter dans un des nombreux métiers présents au sein de l’armée de l’air.

Le CFPA n’était pas l’unique groupe à venir à la rencontre des aviateurs de l’armée de l’Air et de l’espace. Ce matin les collégiens et lycéens puis cet après-midi l’école de pilotage C3P, la Fédération Polynésienne de rugby ont tous eu l’opportunité de faire une visite sur la base. Les appareils de la mission Heifara repartiront dimanche vers Hawaii avant de voler vers la côte Est des États-Unis pour des opérations conjointes avec l’armée américaine. La base aérienne de Faa’a, avec ses Gardians et ses Casa et ses centaines d’emplois, sera elle toujours là.

©MB/Radio1

©MB/Radio1

©MB/Radio1

Article précedent

Rugby : le Stade Toulousain champion de France et d'Europe avec une équipe très polynésienne

Article suivant

Table ronde à Paris : Eugène Sommers répond à Hiro Tefaarere

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Une passerelle entre le CFPA et l’armée de l’air