ACTUS LOCALESECONOMIE

5,5 milliards de projets validés par l’État et le Pays

La première réunion du comité de pilotage du « contrat de développement et de transformation – Polynésie française (2021-2323) » signé le mois dernier à Paris a validé 16 projets pour un montant total de 5,5 milliards de Fcfp, dont l’aménagement de la plage du PK18.

Parmi les projets validés qui seront financés à parité par l’État et le Pays, on trouve le soutien à l’achèvement du bouclage du réseau électrique de Tahiti Nord, préalable essentiel au raccordement de nouvelles unités de production d’énergies renouvelables et, en particulier, des futures fermes solaires pour lesquelles un appel d’offres à été lancé.

On trouve également un soutien à la construction des logements prévus par le « plan 3 000 logements », à l’aménagement de pistes forestières pour accompagner le développement de la filière bois, à la réhabilitation de l’hôpital de Uturoa et au renouvellement des équipements au CHPF, à l’extension du Musée de Tahiti et des îles qui disposera bientôt d’une galerie dédiée à l’art contemporain.

Enfin, les aménagements des sites de Vaiava, plus connu sous le nom de « plage du PK 18 » et de Vaitepiha à Tautira bénéficieront aussi de ces financements.

Ces aménagements consistent en « des sanitaires douches à rénover, de quoi s’abriter en cas de pluie (fare pote’e), plus de végétation (aménagement paysager), plus de parking (possible car le Pays s’est porté acquéreur des parcelles qui jouxtent le site actuels, de la restauration (création d’une zone dédiée aux roulottes) et enfin un poste de secours communal pour la surveillance des baigneurs et le sauvetage en mer… » indiquait la ministre du Tourisme Nicole Bouteau ce vendredi sur les réseaux sociaux, photos du projet à l’appui.

 

Article précedent

Des savates offertes aux malades polynésiens en métropole

Article suivant

Rencontres du 1er mai : la réouverture des frontières au cœur des préoccupations

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

5,5 milliards de projets validés par l’État et le Pays