ACTUS LOCALESJUSTICE

Boyer réintégré dans l’appel d’offres du Swac

La société Boyer a obtenu gain de cause contre le Pays. Le tribunal administratif de Papeete a ordonné jeudi matin à la Polynésie française de réintégrer la candidature du géant du BTP dans la procédure d’appel d’offre du marché du Swac de l’hôpital.

La société Boyer est de nouveau candidate au marché de construction du système de climatisation à l’eau de mer (Swac) de l’hôpital. Jeudi matin, le tribunal administratif de Papeete a rendu une ordonnance de référé qui annule toutes les décisions prises par le Pays dans la procédure d’analyses des candidatures pour la construction du lot 1 « ouvrages maritimes » du Swac du centre hospitalier de Taaone. Le tribunal a enjoint à la Polynésie française de « reprendre la procédure au stade de l’analyse des offres, après avoir réintégré la candidature de la SAS Boyer ».

Boyer contestait en référé son élimination de l’appel d’offres pour ce lot « ouvrages maritimes ». En décembre, pour justifier cette élimination, le Pays avait signifié à Boyer que son dossier était incomplet et qu’il manquait des informations au sujet de ses sous-traitants. Jeudi, le tribunal a retenu « le caractère mineur des manquements reprochés au regard de l’importance du marché litigieux ».

Le lot 1 « ouvrages maritimes » est le lot le plus important des travaux du Swac. Le Pays a prévu un budget de 2 milliards de Fcfp rien que pour ce lot, sur un budget total de 2,7 milliards pour l’ensemble des quatre lots.

Article précedent

Un prévenu du Street shop veut faire récuser ses juges

Article suivant

« Radio Maohi, Radio Bleue, Radio Tefana, la justice ne regarde pas la couleur politique »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Boyer réintégré dans l’appel d’offres du Swac