ACTUS LOCALESJUSTICE

Cinq ans d’inéligibilité requis en appel contre Flosse

© Radio 1

L’ancien président de la Polynésie, Gaston Flosse, et sa compagne, Pascale Haiti, comparaissaient devant la cour d’appel de Papeete jeudi matin. Un appel formulé par le parquet après la condamnation de Gaston Flosse, en octobre dernier, à une simple peine d’amende de 2 millions de Fcfp dans « l’affaire de la vaisselle ». Jeudi, l’avocat général, José Thorel, a requis un an de prison, 5 ans de privation des droits civiques et 2 millions de Fcfp d’amende. Le délibéré sera rendu le 23 mars.

En octobre dernier, quelques jours après la condamnation de Gaston Flosse à 2 millions de Fcfp d’amende dans l’affaire de la vaisselle de la présidence, le parquet faisait appel de la décision. C’est donc devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Papeete que l’ancien président et sa compagne, Pascale Haiti, comparaissaient jeudi matin pour des faits de « recel de détournement de biens appartenant à la Polynésie » et « détournement de biens publiques ». Il leur est reproché d’avoir emporté la vaisselle de la présidence lorsque Gaston Flosse avait été démis de ses fonctions en 2014. Le procès s’est ouvert sur un débat presque surréaliste entre le président de la cour d’appel et les deux mis en cause, Gaston Flosse et Pascale Haitis sur la propriété de la vaisselle. Pascale Haiti soutenant que « la vaisselle n’appartient pas au Pays ». « Le Pays n’a pas payé », s’est évertué à répéter le couple pendant près de 20 minutes. Pas vraiment l’avis de l’avocat général José Thorel : « Dans cette acquisition, une partie du prix est réglé par deux subventions et une autre partie du prix (les frais de douanes, NDLR) par la trésorerie de la Polynésie ». « La Polynésie est propriétaire des biens non pas par donation mais par acquisition », a indiqué l’avocat général. Et c’est justement sur cet élément de donation, qui fait l’objet d’une réglementation dans la loi organique, que s’est appuyé Me Quinquis pour défendre son client.

Me Quinquis a demandé la relaxe pour Gaston Flosse. Un peu plus tôt, l’avocat général avait requis un an de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité et deux millions de Fcfp d’amende. Pour Me Quinquis, ces réquisitions sont le reflet « d’une forme d’obsessions, de fixation à l’encontre du président Flosse ».

Contre Pascale Haiti, il a été requis un an de prison avec sursis et 2 millions de Fcfp d’amende. Le délibéré sera rendu le 23 mars prochain.

Article précedent

Les associations anti-nucléaire sur leurs gardes

Article suivant

Football – Championnat d’Océanie : Tahiti affrontera le Vanuatu, la Nouvelle Calédonie et la Papouasie

6 Commentaires

  1. MATA
    9 février 2017 à 14h27 — Répondre

    Et bien ben sieur Quinquis que grand bien lui fasse et c’est surtout pas nous, LE PEUPLE qui allons souhaiter que l’on ménage ce vieux. Qu’il soit la cible de toute les justices…tant pis!!! Et c’est un réel bonheur que de voir que tout se paye un jour. Parfois je me pose des questions à savoir : « l’avocat ne prête t-il pas serment lors de sa prise de fonction pour défendre la justice? »; « Par justice doit-on comprendre que la forme importe plus que le fond de l’affaire en elle-même? » En même temps sans les délits des cols blancs personne ne voudrait être avocat en PF.

  2. Tiare
    9 février 2017 à 19h22 — Répondre

    Eh oui mieux vaut pour un avocat de défendre des cols blancs plutôt que le petit Tetuanui, surtout quand ces derniers sont des habitués du tribunal, alors là c’est jackpot.

  3. Iritahua
    10 février 2017 à 5h57 — Répondre

    Les Bonnie & Clyde de la Polynésie. Ils se marrent d’être souvent au tribunal, de se foutre de la justice.

  4. WILLIAMS Manutaia
    10 février 2017 à 7h02 — Répondre

    c’est du harcèlement !!!!

  5. Tiare
    10 février 2017 à 13h36 — Répondre

    Quand on est considéré comme l’homme le plus condamné de France, c’est loin d’être du harcèlement.A part ça je n’ose imaginer ce que M. Flosse et son ami l’empereur risquent dans l’affaire Anuanuararo.Mais ça,c’est une autre histoire.

  6. tam
    10 février 2017 à 15h10 — Répondre

    Ha!! Le bras exécuteur de l’état français a encore été activé.Mais c’est un vrai combat de titan entre Mr le parquet Thorel et Mr Tahoeraa Flosse,haa!!! je pense qu’il doit y avoir une histoire
    d’amour sous roche….

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Cinq ans d’inéligibilité requis en appel contre Flosse